• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

La Braderie de l’Art en décembre à la Condition Publique

Braderie de l'Art à la Condition Publique

La Braderie de l’Art48 heures de création mêlant design de récupération, « do it yourself », technologies issues du FaBlab, et prônant la création au travers de circuits courts d’économie circulaire.

Née en 1991 à Roubaix, la Braderie de l’Art est une idée originale de Fanny Bouyagui, fondatrice d’Art Point M. Vaste atelier temporaire à la Condition Publique, Roubaix : la Braderie de l’Art est un espace de création libre dédié au recyclage artistique sous toutes ses formes. Les artistes « transformeurs » créent « en live » et vendent eux-mêmes leurs pièces entre 1 et 300 euros soit l’art à la portée de tous pendant 48 heures – slogan historique de la Braderie de l’Art. Cette année, un Focus Beytouth est déployé en partenariat avec l’antenne régionale de l’Institut du Monde Arabe, l’Institut Français de Beyrouth et la Condition Publique

Mêlant design de récupération, « do it yourself », technologies issues du FaBlab, et prônant la création au travers de circuits courts d’économie circulaire – la Braderie de l’Art attire chaque année plus de 20 000 personnes. 150 artistes et des designers de tous horizons sont rassemblés dans un même lieu pendant 24 heures non-stop. Face à eux un « hyper stock » d’objets et de matériaux de récupération en tous genre en provenance des Emmaüs et des entreprises locales regroupées sous le label RE-COLLECTE créé par Art Point M.

Le jury a sélectionné fin Octobre entre 150 & 200 artistes :

Ils sont Designers, Peintres, Graffeurs, Sculpteurs, Graphistes et Inclasssables. Ensemble, ils mettent leurs talents au service du détournement d’objet avec pour objectif de mouliner plus de 2 000 m3 d’objets et matériaux en provenance des Emmaüs et des entreprises locales : un véritable hypermarché de la récup’. De plus les artistes sont enfermés du samedi matin au dimanche soir, et qu’ils dorment sur place sur des petits matelas ou sur un vieux canapé. Un marathon de 24 heures, une performance au service de la création.

Le label Re-collecte

24 heures durant, les déchets sont fantastiques ! 2 000 m3 d’objets et matériaux en tous genres sont mis à disposition des artistes et des designers. Vieux meubles et objets, bois, plastique, métal, carton, matières et déchets en tous genres … Un véritable hypermarché de la récup’ en provenance des Emmaüs et des entreprises de la région regroupées sous le label RE-COLLECTE crée en 2013. 28 entreprises ont intégré le label en 2015, depuis le réseau s’élargit.

Informations pratiques :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

WANG-Guangyi

50 oeuvres de 50 artistes chinois à la mairie du XVIIe arrt de Paris

Dans le cadre de la célébration du 50e anniversaire de l’instauration des relations diplomatiques ...

Tsiganes, la vie de bohème

Tsiganes, la vie de bohème ? Six siècles de présence en Isère

Investi d’une mission de mise en valeur de la diversité culturelle, le Musée dauphinois ...