• Participez au sixMic Crowfunding !

Israel Ariño « Le nom qui efface la couleur »

Israël-Arino

Le photographe espagnol, Israël Arino, expose et présente son livre « le nom qui efface la couleur », aux Editions Filigranes et Editions Anomalas avec Nature Humaine pour la photographie au Moulin de la Filature. Israël Arino est né à Barcelone en 1974 et après avoir suivi les cours à l’Institut de photographie de Catalogne, se forme en gravure et sculpture à l’université de Barcelone. Après avoir travaillé avec différents photographes, tel Manuel Esclusa, LLorenc Raich, Bernard Plossu………il commence à exposer ses travaux au début des années 2000 en Espagne et en France.

Depuis 2008, les expositions se succèdent :

  • En 2008, il participe à la 6ème Biennale de photographie à Liège, en Belgique, en présentant l’Espace Imaginaire
  • Cronicas de un desembarco en 2010
  • L’explorateur et les caprices du hasard au Carré Amelot à La Rochelle en 2012
  • Atlas i altres cartografies à la Galerie Tagomago de Barcelone et au Festival Mapamundistas de Pamplune en 2013
  • Invité en résidence d’artiste, il expose son travail au British Museum de Londres dans le cadre du projet Apollo Epikouros.
  • Suivront multiples expositions, à Vitré, Rennes et Chartres.

Parallèlement à son métier de photographe, Israël Arino enseigne la photographie depuis 2005 à la Faculté des Beaux Arts de Barcelone et publie plusieurs livres d’artistes, ce qui lui donne l’opportunité d’apporter une touche complémentaire narrative à ses photos. C’est ainsi que son livre Atlas, ayant reçu un vif succès, est sélectionné pour l’exposition « books that are photos, photos that are books fotos » au Museo de Arte Reina Sofia de Madrid, lieu qui présente les livres les plus prestigieux.

Israël Arino photographie en noir et blanc argentique

Ses photos sont révélatrices de sa grande sensibilité. Israël Arino nous raconte des histoires en images, nous fait rêver et plonger dans son univers qu’il veut à la fois intemporel et mystérieux, emplit d’un profond silence émotionnel. Grâce à ses photographies, tout demeure présent, rien ne disparaît, il en persiste une poétique de l’existence à côté de laquelle bien souvent nous passons.

 Avec « le nom qui efface la couleur », Israël Arino veut nous conduire au-delà du perceptible et des possibilités de l’entendement ; il veut nous rappeler que l’esprit transcende la matière et que notre quête intérieure est le plus beau voyage que nous puissions nous offrir. Alors partons en voyage avec lui, plongeons dans la transcendance de ses photographies pour apprivoiser ce qui nous dépasse, nous surpasse, afin que nous trouvions, tout comme Israël Arino nous y invite, le nom qui effacera la couleur. Israël Arino est représenté par la galerie Tagomago à Paris et Barcelone.

  • Exposition du 17 mai au 29 juin 2014 au Moulin de la Filature

Moulin de la Filature

Tags:

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Louis-Paul-Ordonneau

Louis-Paul Ordonneau « ROR’S SEARCH » à la Galerie B.O.A

La Galerie B.O.A présente du 27 mars au 30 avril 2014, les photographies de Louis-Paul ...

Dialogues-adrien-kavachnina

Exposition DIALOGUES à la galerie Adrien-Kavachnina Paris

La galerie Adrien/Kavachnina Paris sur une proposition de Joerg Heitsch présente l’exposition DIALOGUES.