Imany, ambassadrice de l’Association ENDOmind France, contre l’endométriose

Imany

L’endométriose est une maladie chronique, incurable et méconnue qui touche pourtant 1 à 2 femmes sur 10 en âge de procréer.

C’est à la Bellevilloise qu’Imany a choisi de réunir quelques artistes autour d’elle pour chanter au profit de l’association ENDOmind dont elle est l’ambassadrice. Pour la 1ère fois en France, un concert est organisé au profit d’une association qui œuvre pour faire connaître l’endométriose, une maladie invisible et incurable qui touche 1 à 2 femmes dans notre pays et à travers le monde ! Avec ce concert, Imany & Friends marqueront le début d’une Semaine de sensibilisation autour de l’endométriose qui se déroulera du 22 au 28 mars 2015 à Paris, dans plusieurs villes de France et dans les DOM TOM. Cette sensibilisation est nécessaire pour permettre une prise de conscience et une amélioration de la prise en charge de cette maladie aux conséquences dévastatrices sur la vie des femmes qui en sont atteintes ! Cette semaine particulière se terminera par la 2ème ENDOMARCHE*, une marche mondiale qui aura lieu dans plus de 60 villes du monde et à laquelle Imany participera à Paris aux côtés de l’association ENDOmind.

« Le sujet c’est s’informer, en parler, écouter, se faire comprendre et se faire soigner. Le sujet, c’est faire bouger les choses pour faire de vraies recherches, trouver de vraies cures. Le sujet c’est admettre que cette maladie invisible est une maladie quand même. Le sujet c’est de se rappeler que le monde entier a encore bien du travail quand il s’agit d’améliorer la santé des femmes. Ce n’est pas qu’une cause féministe, c’est une cause humaniste qui concerne nos mères, nos soeurs, nos femmes, nos collègues de travail, nos meilleures amies à qui l’on nie le droit à une vie normale. » Imany

(*Organisateur pour la France : Lilli H contre l’endométriose)

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie chronique, incurable et méconnue qui touche pourtant 1 à 2 femmes sur 10 en âge de procréer. Des symptômes douloureux et handicapants, des causes encore inconnues, un retard de diagnostic d’en moyenne 7 ans, aucun remède, très peu de recherches, des conséquences graves sur la qualité de vie des femmes qui en souffrent… autant de raisons qui font qu’il est urgent de faire évoluer la situation et d’améliorer la prise en charge de cette maladie dans notre pays ! Pour plus d’informations, consultez le site de l’association : www.endomind.fr

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Masséot Abaquesne - Albarello, vers 1545, Rouen, musée des Antiquités © Agence La Belle Vie

Masséot Abaquesne, l’éclat de la faïence à la Renaissance

La Réunion des Musées Métropolitains organise, la toute première exposition consacrée au premier faïencier ...