• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Guillaume Robin « Les Peintres oubliés, du Quattrocento à l’ère moderne »

Les Peintres oubliés

L’histoire de l’art nous réserve des surprises. Alors qu’on la croit figée, elle reste en perpétuelle évolution. À cet égard, certaines omissions dans l’histoire des formes pourraient se révéler nécessaires dans la compréhension de l’Art en général. Autant l’Art aime à exposer des sensibilités, autant le progrès induit dans les recherches artistiques est primordial pour les traduire. Et c’est cette qualité qui permet d’affirmer la primauté de telle ou telle création au regard de l’histoire. À travers huit portraits de peintres oubliés, l’auteur ne se contente pas d’imposer ses critères de bon goût. C’est l’incroyable manifestation des talents qui s’impose à lui et lui permet de repenser une nouvelle historiographie de l’Art. En réalité, derrière les ténors de la peinture connus de tous, un certain nombre d’artistes ont eu une véritable fonction anticipatrice.

Le livre “Les Peintres oubliés, du Quattrocento à l’ère moderne” a pour but de décentrer la vision unilatérale et classique de l’histoire de l’art pour “des” histoires aux visées plus protéiformes. La reconnaissance dépend de multiples facteurs : culturels, historiques, linguistiques, économiques, modes etc. Pourtant après une étude avisée et sourcilleuse, force a été de reconnaître la suprématie artistique de certains peintres tombés dans l’oubli et qui ont tous apporté, un à un, et à des périodes différentes, une pierre à l’édifice de notre patrimoine formel et universel, reformulant même à l’occasion la notion du “Génie artistique”. Voici les noms des ces révolutionnaires : Cosmè Tura, Gérard Dou, Thomas Girtin, Georges Michel, Adolphe Monticelli, Jean-Louis Forain, Arthur Dove et Gabriel Pomerand.

Comme le disait si bien Francis Haskell, le grand historien d’art anglais : “Le temps reste l’arbitre suprême”.

À qui s’adresse ce livre ? Certainement à tous les passionnés de l’Art et de la peinture mais aussi les curieux, les lecteurs en recherche d’une histoire en marge puis les spécialistes, qui à travers ces portraits, pourront être amenés à reconfigurer leurs systèmes de valeurs.

LES PEINTRES ETUDIéS

Dans ces huit portraits de peintres oubliés, il est possible de se rendre à l’évidence : ceux-là ont su changer les lignes de l’histoire et ont rectifié les normes du « bon goût ». Mais qui sont ces peintres ?

Dans un ordre diffus, citons Gérard Dou, ce peintre d’une minutie prodigieuse qui a su révéler, malgré l’omniprésence de son maître Rembrandt, les préfigurations qui anticiperont Vermeer et Van Mieris. Cosmè Tura, est très certainement un des plus grands expressionnistes de la Renaissance. Georges Michel, qui malgré cette âme paysanne qu’on a pris pour de la légèreté, a fortement influencé les façonneurs de l’Ecole de Barbizon. Adolphe Monticelli, qui malgré une toute nouvelle appréciation, ne semble toujours pas être identifié comme le maître de Van Gogh. Gabriel Pomerand, qui, quant à lui, a su se désenchaîner de la tutelle du surréalisme dirigé par Breton pour achever, grâce au mouvement lettriste, des toiles hermétiques de premier ordre. Arthur Dove qui reste avec Kandinsky le premier peintre abstrait pleinement conscient de ses choix picturaux. D’un dandysme exacerbé et pourvu d’une finesse d’esprit souvent acerbe, Jean-Louis Forain, l’Oscar Wilde de la peinture, a réussi à transformer au fur et à mesure du temps un style influencé par Degas, par un impressionnisme cruel et cristallin. Enfin, Thomas Girtin, est le véritable rénovateur de l’aquarelle, au-delà même de son ami et rival William Turner.

Guillaume Robin

Guillaume Robin, historien d’art, spécialiste des avant-gardes artistiques est l’auteur du Lettrisme, le bouleversement des arts (Hermann). Il est le co-fondateur et rédacteur de la revue critique COMBINE qui propose de réfléchir à l’actualité par le truchement de l’art. Il travaille à Paris et continue d’analyser les multiples champs inexplorés de l’Art.

  • Broché
  • Editeur : Les éditions Ovadia (12 décembre 2013)
  • Collection : R&A
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2363920945
  • ISBN-13: 978-2363920942

A voir aussi du même auteur sur artsixmic : http://www.artsixmic.fr/2011/02/18/lettrisme-le-bouleversement-des-arts-de-guillaume-robin/

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Showroom Robin Pourbaix : Il est urgent de se faire plaisir !

Pour sa neuvième et ultime édition, le festival européen de performance invite des artistes ...

Galerie Chenaux

Galerie Chenaux : If light

La galerie Chenaux est novatrice dans son concept d’aborder l’art en mêlant commerce, communication ...

Benjamin Lévesque

Benjamin Lévesque en 3 dates, 3 lieux, 3 expositions…

A travers ses dessins, pastels, huiles et verres gravés, Benjamin Lévesque nous dévoile ses ...