• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Gosia Walton : Laser Erotic à la galerie pact

Gosia Walton - Laser Erotic

Gosia WaltonLaser Erotic, pacte avec Piotr Kowalski. Les découpes laser de Walton dialoguent dans l’espace avec Mesures à prendre, une oeuvre de l’artiste Piotr Kowalski.

La galerie pact a le plaisir de présenter la première exposition personnelle de la jeune artiste polonaise Gosia Walton. Après avoir été diplômée d’architecture d’intérieur au College of Art d’Edimbourg, Gosia vient d’achever un master en pratiques artistiques contemporaines à l’Université de la même ville. Son travail a été exposé à la Gallery 1 d’Edimbourg et récemment inclus dans l’exposition collective CONVERGE à la Scottish National Gallery of Modern Art d’Edimbourg.

Pour cette exposition, les découpes laser de Gosia se conjuguent avec l’œuvre de son compatriote, l’architecte mathématicien et artiste Piotr Kowalski (1927-2004), Mesures à prendre de 1969. L’architecture, point commun aux deux artistes, a influencé leur recherche et pratique artistiques, au sein desquelles se retrouvent l’obsession du détail, la fascination pour la grammaire de l’espace et l’exploration scientifique.

Tel un langage bionique méconnu et non décrypté, le laser de Gosia parcourt la surface lisse de l’acrylique, sous son regard attentif. Derrière chaque mouvement se laisse deviner la minutie et la précision de l’installation. L’espace s’est aplani en de vastes feuilles faites d’aluminium aux simulations architecturales tridimensionnelles : Gosia, par la démultiplication des effets bidimensionnels de formes originellement conçues en trois dimensions, confère un aspect de flottement dans un univers virtuel inégalable.

Alors que les formes réalisées par le laser se multiplient de manière surréaliste avec répétition et monotonie, l’artiste et la machine deviennent interdépendants au sein d’une relation tout autant dégénérative qu’obsessionnelle, voire malsaine. Qui mène l’autre de la machine ou de l’artiste ?

«Mesures à prendre», l’œuvre de Piotr Kowalski, est cernée par le travail répétitif et inlassable du laser de Gosia Walton, celle-ci étant motivée par la possibilité d’une technologie devenant incontrôlable, mais dont elle aurait au final le dernier mot.

Photo : Gosia Walton – Laser Erotic – Découpe laser sur plaques d’acrylique fluorescentes, encadrement aluminium pacte avec Piotr Kowalski (oeuvre à gauche) Courtesy Galerie pact

Gosia Walton - Piotr Kowalski

Gosia Walton (née en 1982 à Legnica, Pologne) est titulaire d’un diplôme d’architecture d’intérieur au College of Art d’Edimbourg (Ecosse, Royaume-Uni) et d’un Master en Pratiques artistiques contemporaines à l’Université d’Edimbourg. Walton a bénéficié d’une exposition à la Gallery 1 à Edimbourg et son travail a été inclus dans l’exposition collective CONVERGE à la Scottish National Gallery of Modern Art d’Edimbourg.

Piotr Kowalski (1927, Varsovie, Pologne – 2004, Paris) est un architecte diplômé du M.I.T à Cambridge (USA), également mathématicien et artiste, dont la pratique est centrée sur la notion d’expérimentation. Il a contribué à l’intégration de l’art au tissu urbain, comme en attestent certains de ses projets architecturaux –toujours à la pointe de la technologie : le Palais de l’UNESCO à Paris sur lequel il a travaillé avec Marcel Breuer (1958), mais aussi les structures préfabriquées pour les habitats du désert qu’il a coréalisé avec Jean Prouvé la même année, et d’autres projets en Allemagne, au Japon, en Autriche, Suisse etc. Ses œuvres font partie des collections permanentes de nombreuses institutions régionales, nationales et internationales comme le Centre Pompidou et le Musées des Arts et Métiers (Paris), le Mudam (Luxembourg) etc.

Gosia Walton - Laser Erotic

Informations pratiques :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Younès Rahmoun

« Manzil » Younès Rahmoun à la Galerie Imane Farès

Pour le plasticien Younès Rahmoun créer c’est penser, imaginer, élaborer, esquisser puis dessiner. Rien ...

La Mare de Vau­ville

« 40 ans de beauté préservées » au Manoir du Tourp

C’est à une magnifique exposition de photos en plein air que nous convie le ...

Flora

Flora à La Belle Juliette

Contempler une photo de Flora, c’est partir en voyage. Un voyage sur fond de ...