Fleur ­Pellerin se libère de la fonction ­publique

Fleur Pellerin

Fleur ­Pellerin se libère de la fonction ­publique et renonce aux avantages de son statut pour ne pas faire supporter à la collectivité « le prix de sa tranquillité« 

Dans une lettre adressée à François Hollande, Fleur ­Pellerin a annoncer sa démission de la fonction ­publique. Elle explique dans ce courrier, vouloir renoncer aux avantages de son statut pour ne pas faire supporter à la collectivité « le prix de sa tranquillité« . En février de cette année, Fleur Pellerin, à l’occasion d’un remaniement, avait été éjectée du ministère de la Culture. Dans L’Obs, elle déclarait à ce moment là « ne pas pouvoir imaginer une seconde ne pas jouer un rôle dans le destin de ce pays« . Elle promettait « une initiative dans les prochaines semaines » et s’affirmait comme une « militante du changement » mais encore « Je voulais faire mes preuves comme ministre. Pour l’avenir, je n’exclus rien« . Selon le Journal du Dimanche de ce 21 août, c’est dans le privé que l’ancienne ministre a trouvé sa voie. Korelya est le nom de la structure qu’elle va conduire. Celle-ci se destine à accompagner dans l’Hexagone les investissements coréens en nouvelles technologies. Sa démission a déjà été actée dans un décret présidentiel daté du 25 juillet. Elle entrait en application à partir du 15 août. La Haute Autorité de la transparence de la vie politique, chargée de vérifier l’absence de conflit d’intérêt pour les fonctionnaires qui partent dans le privé, a été consultée et émis un avis favorable. Lors du remaniement gouvernemental, Fleur Pellerin a été remplacée par la conseillère de François Hollande Audrey Azoulay. Interrogé en juin,  par L’Express, Fleur ­Pellerin avait indiqué « n’avoir rien demandé » à François Hollande et affirmait se tenir désormais éloignée de la vie publique et avait  aussi ajouté: « Il n’est pas dans mes intentions de me présenter aux prochaines législatives. » Souhaitons lui bonne chance dans cette nouvelle aventure de la création d’entreprise !

Photo : Jean Marc Lebeaupin pour artsixMic

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Fleur Pellerin

Fleur Pellerin présentait ce lundi « Création et patrimoine »

Annoncé comme étant "un des marqueurs culturels du quinquennat", c’est le tour du projet ...

SFR- Patrick Drahi

De nombreuses questions se posent après le rachat d’Altice Media Group par SFR

L'annonce hier par SFR de la filialisation d'Altice Media Group et celle du lancement ...