• Participez au sixMic Crowfunding !

Bercy à fond la forme !

Thierry Braillard

Vendredi 24 avril 2015, Emmanuel Macron (ministre de l’Economie), Patrick Kanner (ministre de la Ville), Thierry Braillard (secrétaire d’Etat aux Sports) et Matthias Fekl (secrétaire d’Etat au commerce extérieur) tenaient une conférence à Bercy afin de présenter la nouvelle filiale Sport.

Lancement du comité stratégique de la filière sport

Ce comité stratégique est entièrement dédié aux équipements et événements sportifs. « Le marché sportif à l’international est un marché extrêmement important », a précisé Thierry Braillard. « Beaucoup de sociétés françaises sont leaders dans leur secteur mais gagnent des marchés de manière dispersée. L’idée est de créer une sorte d’équipe de France à l’export pour gagner encore plus de marchés et y intégrer des PME et TPE pour que la marque « France » soit plus performante. On va voir comment lever des blocages qui existent. A partir de novembre, il y aura cette création et j’espère qu’on gagnera encore des marchés. »

  • Le marché représente environ de 60 000 emplois (hors pratique sportive)
  • Un chiffre d’affaires de 35 milliards d’euros par an.
  • Le sport 2% du PIB

 « Cette filière n’est pas un caprice, elle répond à un véritable enjeu», rassure Thierry Braillard. Si les grands événements sportifs, type Coupe du monde ou Jeux Olympiques, sont les marchés internationaux les plus visibles et rémunérateurs pour cette filière, les équipements de proximité (stades, terrains, gymnases, etc.) constituent aussi une source de revenus potentielle pour les entreprises françaises.

«L’offre des sociétés françaises est trop dispersée actuellement, poursuit le Rhodanien. Il faut qu’elle soit mieux organisée pour être plus efficace et aboutir à une marque France mettant en avant notre savoir-faire. Le rêve serait qu’elles aboutissent à des offres intégrées, mais on ne peut rien imposer.» Le ministre cite ainsi les exemples de Doublet, un fabricant de drapeaux lillois, et de Gerflor, un producteur lyonnais de revêtements sportifs.

 Après la conférence, quatre groupes de travail, réunissant 25 personnes (chefs d’entreprise, associatifs, représentants des pouvoirs publics) ont été mis en place, avec l’objectif de fournir en septembre des propositions pour structurer la filière sport.

Ces groupes vont permettre d’analyser les blocages pour élaborer ensuite une stratégie à long terme. Bercy et le ministère des Sports espèrent signer un «cahier de préfiguration de la filière» à l’automne.

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Mes parents 1974

Peintures et sculptures d’artistes du monde du spectacle

L’association Charles Bassompierre représentant les artistes du spectacle et du monde audiovisuel seront à ...

Nina Attal

Nina Attal « Wha » interview

Jeune, jolie, peine de douceur et de sérénité, Nina Attal apparaît d'ores et déjà ...

Liste noire page 1

Russie/Europe: la liste noire qui fâche l’UE

Ce sont 89 noms qui au total, figurent sur la liste noire, dont ceux ...