Sebastian Copeland : De Pôle En Pôle – Un Monde qui Disparaît

Sebastian Copeland : Ours polaire (Ursus maritimus), banquise canadienne

Première grande rétrospective en France du travail photographique de Sebastian Copeland, explorateur et défenseur de la planète.

L’exposition de Sebastian Copeland intitulée « De Pôle En Pôle : Un Monde qui Disparaît » s’ouvre avec une photographie d’un ours polaire marquant l’arrêt, spectateur figé et impuissant face au cataclysme qui se prépare en silence. Devenu le symbole par excel...

Vous devez être abonné pour visionner cet article. Pour vous abonner à 1€/mois jusqu'au 24/12/2018 : Cliquez ici
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Amy Brener - Michaël Jasmin : Invisiblers à la galerie pact

Amy Brener – Michaël Jasmin : Invisiblers à la galerie pact

La galerie pact organise jusqu’au 10 mars prochain « Invisiblers », la première exposition ...

Philippe Pasqua

Allegoria, la première grande rétrospective française des œuvres de Philippe Pasqua

Artiste hors normes, autodidacte et dessinateur virtuose, Philippe Pasqua provoque un dialogue émotionnel avec ...