• Soutenir artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

Le Jardin des sculptures de Bois-Guilbert accueille les œuvres de Patrick Roger

Patrick Roger au Château de Bois-Guilbert

Le Jardin des sculptures de Bois-Guilbert a été créé par Jean Marc de Pas en 1985. Soixante-dix de ses œuvres jalonnent un vaste espace de sept hectares, qui entoure le château de famille. Le Château de Bois-Guilbert accueille, jusqu’au 15 novembre 2018, les œuvres de Patrick Roger, une des figures emblématiques du monde du chocolat. Patrick Roger conjugue depuis vingt ans ses deux passions : la sculpture et le chocolat. Comme il le dit, la matière le transcende. Cette nouvelle exposition de 25 sculptures de bronze et d’aluminium et de quelques dessins originaux révèle un artiste inspiré, libre, maître de sa créativité. Patrick Roger cherche et  recherche en permanence la création, presque le monumental, c’est un chalengeur. Chocolatier ou sculpteur, la question ne se pose plus depuis longtemps déjà. Alors pour ceux qui sont curieux de découvrir l’art de conjuguer les matières et les savoirs, cette exposition est l’occasion de découvrir l’univers d’un artiste qui cultive le rare et l’extravagance, celui d’un maître chocolatier qui donne du goût à la vie.

A découvrir également l’exposition : Première guerre mondiale, deux frères dans la guerre

Le Jardin des sculptures, présente aussi jusqu’au 15 novembre 2018, une exposition centenaire 1918-2018, retraçant les parcours de deux frères pendant la première guerre mondiale. Etienne et Bruno d’Arboval, respectivement grand-père et grand-oncle de la famille de Pas, actuels dépositaires du domaine de Bois-Guilbert, ont vécu au château. Passionnés par les inventions, l’aéronautique et le sport, les deux hommes témoignent d’une grande complicité. Le 1er août 1914, jour de la mobilisation, deux parcours distincts les attendent. Après de longs mois d’attente, l’un part combattre dans l’Est de la France et l’autre en Grèce.

Au front, Bruno et Etienne échangent avec leur mère, Camille d’Arboval, restée à Bois-Guilbert. Près de centre quatre-vingt lettres du fils ainé à sa mère et de nombreuses photographies prises sur le front par les deux frères, constituent un fond d’archives important qui a permis la réalisation de cette exposition. La vingtaine de panneaux aborde plusieurs thématiques : la vie dans les villages en 1914, les parcours de deux soldats, les réalités de la guerre et son histoire puis la vie au château de Bois-Guilbert après 1918.

Photo : Patrick Roger

Le Jardin des sculptures, Château de Bois-Guilbert
1108 route d’Héronchelles
76750 Bois-Guilbert

http://www.lejardindessculptures.com/

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Israël-Arino

Israel Ariño “Le nom qui efface la couleur”

Le photographe espagnol, Israël Arino, expose et présente son livre « le nom qui efface ...

Nathalie Beras

l’Abstraction Spontanée de Nathalie Beras

Après Saint-Pétersbourg et Londres, et en attendant le Salon National des beaux-arts en décembre ...