• Participez au sixMic Crowfunding !

Vincent William Gagliostro à la Galerie NeC Nilsson et Chiglien

Vincent William Gagliostro
Tablet 1 (for D.Y.) Ink, graphite, oil on board and Bible paper 33” x 14”

Artiste et militant emblématique de New York, Vincent William Gagliostro, a tout fait et tout vu. Militant, il travaille comme directeur artistique, graphiste, vidéaste et metteur en scène, et expose son travail dans les musées et foires d’art les plus réputés à travers le monde.

Pour sa prochaine exposition, qui aura lieu à Paris à la Galerie NeC Nilsson et Chiglien, Gagliostro présente une nouvelle série de travaux intitulés « TABLETS (It was November ; documentation 3) », ce sera la troisième partie d’une trilogie semi-autobiographique multimédia comprenant dessins, peintures, sculptures et vidéos. La direction qu’il a prise pour cette exposition provient d’une citation d’un de ses compatriotes, Frank Stella, connu pour être précurseur du mouvement de l’Abstrait Minimaliste, « Ce que vous voyez est ce que vous voyez ». Avec cette idée en tête, couplée avec son approche Formaliste de l’art, Gagliostro élimine toutes les formes superflues et le symbolisme, de sorte que la juxtaposition des contrastes entre les matières (papier bible, bois et architecture de l’espace) masque le thème global de l’exposition et de son travail en général combinant fragilité et force.

L’un des pionniers de la scène dynamique de l’art « Downtown », Gagliostro a rejoint ce monde de l’art du New York en 1972, étant lui-même étudiant en graphisme et peinture à la Parsons School of Design. Ce New York-là ne connaissait pas encore la gentrification, c’était une époque où la ville était en ruines. Ce paysage fertile a donc donné naissance à une période de créativité qui a permis de produire certains des plus grands artistes d’aujourd’hui, musiciens, créateurs de mode et cinéastes.

Vincent William Gagliostro entre à la Parson School of Design, New York, en 1972. Il partage son temps entre les disciplines graphiques et la peinture. Sa première exposition solo a lieu à Washington DC en 1976.

En 1976, Gagliostro obtient aussi sa première exposition solo à seulement 19 ans à Washington DC. Quelques années plus tard, la crise croissante de la santé dans la communauté gay de New York va énormément changer sa vie et sa carrière. En 1987, il devient l’un des membres fondateurs d’ACT UP (The AIDS Coalition to Unleash Power), un groupe qui a réussi à positionner l’essor de cette crise sanitaire liée au SIDA en une crise politique. Il a, aussi, coordonné et créé des campagnes publicitaires pour certaines manifestations des plus historiques du groupe de Wall Street, l’église St. Patrick, Washington DC… A travers l’art et militantisme, Vincent William Gagliostro parle, avec audace et courage, du coeur humain, qui pour lui, parle à, et de la condition humaine que nous partageons entre tous.

Président du comité de sensibilisation et se fait remarquer dans le magazine New York (30 septembre 1996) pour son style graphique “in your face” (dans ta “gueule”) et “sans excuse”. Il fut de ce fait identifié comme l’une des six personnalités les plus influentes de la communauté gay de l’époque. Sur ce même article, Andrew Sullivan devait définir ACTUP comme “un nouveau groupe d’activistes gay… les politiciens du style.”

En 1997 Gagliostro expose pour la première fois en Europe à Hanovre, Allemagne. À l’issue de cette exposition les multiples différences d’opinions l’entrainent vers la vidéo. “When Did I Forget”, sa première vidéo, relate sa réflexion sur l’exposition: “en militant politique je réalise la portée de mon action, ses influences passées et présentes sur mon travail d’artiste visuel”. À la fin des années 90 Gagliostro entouré de trois amis crée une revue trimestrielle intitulée xxxFRUIT dont une version sera mise en ligne sur le site du Whitney Museum. Parallèlement, il était le directeur artistique de QW, hebdomadaire gay de New York. Récemment il se concentre davantage sur des installations multimédias en mettant l’accent sur le cinéma et la vidéo. Ses films ont été présentés dernièrement dans différents festivals: Fringe, Festival d’Edinburgh; Festival du film Gay, Londres; ASVOFF au Centre Pompidou, Paris; Cannes, Barcelone et New York; The Armory Show, Pulse Art Fair et Scope, New York. Sa dernière exposition Case eût lieu à Paris en 2010 à la galerie NeC. Il fait aujourd’hui partie du groupe des cinéastes qui a réalisé le documentaire “How to Survive a Plague” (comment survivre à la peste) nominé aux Academy Awards et vient de terminer le scenario de son premier long métrage “After Louie” dont il sera le réalisateur.

  • Exposition du 5 avril au 11 mai 2013

Le vernissage aura lieu à la Galerie NeC nilsson et chiglien jeudi le 4 avril 2013. de 18h – 20h
20, rue des Coutures Saint Gervais 75003 & 117, rue Vieille du Temple 75003

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité