Saint Ouen en octobre fêtera ses Puces

Ce nouveau rendez-vous de l’automne d’ampleur internationale, permet à un large public (d’amateurs d’art, d’antiquités ou de flâneurs) de découvrir ou redécouvrir la magie d’un lieu historique et classé pour son atmosphère : le plus grand marché d’antiquités du monde. Le thème de cette première édition est le Temps : celui qui passe ici et ailleurs, la grande aventure des montres, horloges carillons, comtoises, sabliers, cadrans solaires, balanciers… mais aussi le Temps dans l’expression culturelle, la création artisanale et les saisons.

Vendredi 19 octobre

17 h : déballage des brocantes dans les rues Paul Bert et Jules Vallès avec la participation des commerçants de la rue des Rosiers.

19 h : ouverture des marchés à leurs invités, à la presse et aux people… animations musicales, théâtrales, chorégraphiques, artisanales…

21 h : le Bal des Martine fera danser les amateurs de valses farouches, de danses cubaines ou de musiques yiddish…

Samedi 20 et dimanche 21 octobre de 14h à 18h

La Fête des Puces s’ouvre plus largement avec des fanfares dans les marchés, orgues de Barbarie, chanteuses de gouailles dans les rues, orchestres manouches dans les cafés et d’excellents menus à thème dans les restaurants. Avec la présence de la Ligue d’improvisation, expositions de tableaux et de photos, lectures théâtrales et, toujours sur le thème du temps, un karaoké !

Lundi 22 octobre

Les marchés exposent sur le thème du Temps et certains bistrots sont animés par les orchestres. Les marchés aux Puces, dont certains sont structurés depuis près d’un siècle (1920), contrôlent avec une vraie expérience ce type d’évènement. Ils sont la colonne vertébrale des Puces et mettent, toujours avec succès, une touche personnelle à leurs animations. Réservez d’ores et déjà ce week-end dans vos agendas pour vous imprégner de la magie du lieu, de son éclectisme, de son merveilleux.

Le Marché aux Puces de Saint-Ouen

Le Marché aux Puces de Saint-Ouen attire plus de 4 millions de visiteurs par an. Premier marché de l’antiquité au monde avec ses 7 hectares, 14 marchés et 1700 marchands, il a acquis depuis de nombreuses années une renommée internationale.

Une histoire des Puces… Après 1870, les chiffonniers, repoussés hors de Paris par soucis d’hygiène, s’installent entre les fortifications et les premières maisons du village de Saint-Ouen. Le déballage d’objets hétéroclites se fait alors à même le sol, tous les dimanches.

En 1908, le métro dessert cette « Foire aux Puces » où la foule se presse déjà.

À partir de 1920, les « Puces » se sédentarisent et les Marchés Vernaison, Malik, Biron puis Vallès sont créés. Les gitans joueurs de guitare sur ces marchés s’emparent de la musique négro-américaine et en font le jazz manouche, intimement lié à l’identité des Puces.

Après 1945, ferrailleurs et chiffonniers laissent peu à peu la place aux brocanteurs, antiquaires et marchands de vêtements. De nouveaux marchés apparaissent : Dauphine, Malassis, Paul Bert, Serpette… chacun ayant son identité et son style, du mobilier du xviie à l’Art déco, en passant par les bibelots en tout genre. Premier site urbain classé pour son ambiance, le marché aux Puces ouvre ses marchés au public avec authenticité et laisse place à la flânerie et aux bonnes affaires.

De nombreuses personnalités aiment se perdre dans les allées et les rues des Puces légendaires. On y a croisé simplement en 2012 et de manière non exhaustive: Georges Lucas, Lenny Kravitz, Lionel Richie, Katherine Heigl, Mireille Darc, Pierce Brosnan, Julia Roberts, Madonna, Woody Allen, Gérard Depardieu…

Affichez le plan en cliquant dessus !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité