• Participez au sixMic Crowfunding !

la photographie mise à l’honneur : Studio Blumenfeld New York 1941-1960

Blumenfeld

La Cité de la Mode et du Design propose, tout au long de l’année, une programmation centrée sur l’innovation, la culture, la création. Trois grands rendez-vous rythment l’année, le printemps, l’été, l’hiver. Au printemps cette année, la photographie est mise à l’honneur et particulièrement, la photographie de mode avec l’exposition Studio Blumenfeld New York 1941-1960.

Formé aux avant-gardes européennes de l’entre-deux guerres, Erwin Blumenfeld (1897-1969) construit l’essentiel de sa carrière aux États-Unis où il s’installe en 1941. Dans un contexte d’effervescence d’une presse en plein essor, Vogue, Harper’s Bazaar, Collier’s, Cosmopolitan, Life, Look, Kaleidoscope, Photography, tous les grands magazines de mode américains font appel au photographe. Trois ans après son arrivée à New York, Blumenfeld est le photographe le plus célèbre de sa profession et aussi le mieux payé. Écartelé entre les exigences de la commande et ses propres aspirations artistiques, Blumenfeld réussit néanmoins à mettre en avant un style propre immédiatement reconnaissable : jeux de couleurs et de lumières, manipulations du medium, répétition du motif, figures tronquées, cadrages audacieux… Un style au final éminemment redevable à ses racines européennes.

La Cité, territoire d’expérimentations artistiques, revisite l’exposition Studio Blumenfeld: New-York 1941-1960 à travers un parcours extérieur et intérieur mis en scène par l’architecte et scénographe Vasken Yéghiayan. Dévoilant près de deux cents œuvres, dont une trentaine de clichés inédits, cette exposition sélective met en évidence la relation d’Erwin Blumenfeld avec la presse de mode et de beauté comme Harper’s Bazaar, Vogue, Look, Life, Cosmopolitan ainsi que celle qu’il entretenait avec la publicité. De l’entrée de la Cité jusqu’à la Galerie d’actualité, en passant par l’Atrium, l’exposition invite à découvrir le cheminement artistique du génie photographique, sa constante soif d’exploration et sa recherche d’une identité par la photographie couleur qui, dans les années 40 et 50, allait influencer l’Amérique.

Les visiteurs sont invités à s’immerger dans l’univers du Studio des années de guerre et d’après-guerre à travers une sélection originale réalisée à partir de près de 700 archives personnelles du photographe. L’exposition rassemble les photogra – phies de mode en couleurs réalisées par l‘artiste pour la presse, des couvertures de magazine, ses « 100 best » sélection de photos d’inspiration et de recherche qui recouvraient un paravent de son studio, lequel servait parfois de décor lors de séances, des publicités, séries de mode et autres expérimentations. En incluant des photographies antérieures à l’arrivée d’Erwin Blumenfeld aux ÉtatsUnis en 1941, poussé hors de France par la guerre, l’exposition met en évidence la vision artistique constante et fidèle du photographe, en même temps que les apports et contraintes des directeurs artistiques dans son travail. Une application développée pour l’évé – nement offre également des reportages et vidéos exclusifs commentés par les commissaires, Nadia Blumenfeld Charbit, petite fille d’Erwin Blumenfeld et François Cheval, ex-directeur du musée Nicéphore Niépce, co-directeur du nou veau Lianzhou Museum for Photography et fondateur de The Red Eye.

Un parcours hors cadre et hors échelle… La Cité fait appel au scénographe Vasken Yéghiayan pour concevoir un parcours hors cadre et hors échelle, de la cimaise à l’espace public. La scénographie insiste sur la pertinence d’une rencontre entre un lieu, la Cité de la Mode et du Design, et le travail de Blumenfeld. Il s’agit de déployer un geste rendant visible cette manifestation dans le contexte d’un environnement prégnant mais dédié à la mode et à la création : un dialogue entre la modernité du travail d’Erwin Blumenfeld et l’architecture post-industrielle et ultra-contemporaine de la Cité. Il s’agit de révèler à travers les moyens d’une mise en espace, voire d’une mise en scène, en quoi Blumenfeld est un visionnaire et un précurseur qui ouvre la voie à une longue lignée d’artistes totalement désinhibés dans ce rapport entre la création et la commande. Le dispositif scénographique s’appuie sur un système, déclinable pour chaque étape d’un parcours, en lien à la fois avec l’univers de la presse de mode et celui du studio photographique. Ce dispositif matérialise ainsi un fil conducteur tout au long de la visite.

«Studio Blumenfeld, New-York 1941- 1960» marque la première participation de la Cité au Mois de la Photo. Elle fait ainsi partie des 98 expositions présentées dans le Grand Paris par trente communes et de la vingtaine d’expositions inédites de cette édition 2017. La Cité de la Mode et du Design rejoint centres d’art, lieux patrimoniaux, collectivités publiques, galeries, institutions publiques et privées pour participer à l’émulation photographique de la capitale, avec force et enthousiasme. Organisée en avril 2017, par la Maison Européenne de la Photographie, sous le commissariat général de Jean-Luc Monterosso et la direction artistique de François Hébel, cette nouvelle édition est rythmée par trois grands parcours «Week-Ends Intenses » : «Week-End Intense Nord-Est », «Week-End Intense Sud-Ouest », et « Week-End Intense Diagonale».

Photo : Erwin Blumenfeld

Erwin Blumenfeld autoportrait NY 1950 © The Estate of Erwin Blumenfeld

Erwin Blumenfeld autoportrait NY 1950 © The Estate of Erwin Blumenfeld

Informations pratiques :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Bruno Munari (Ritratti di ignoti) 1970 – Dessin réalisé au feutre sur papier filigramé Fabriano

Tobias Rehberger habille la future station de métro Pont Cardinet

Prenant place au cœur de l’aménagement du Grand Paris (2017-2023), la ligne 14 va ...

musee de l'annonciade

Le plus beau des petits musées de France : L’Annonciade

Installé dans la chapelle Notre-Dame de l'Annonciade qui fut édifiée vers 1510 par la ...

Le Mondial du Tatouage 2015

Le Mondial du Tatouage 2015, en Image et en Vidéo

Fort du succès de ses éditions précédentes, Le Mondial du Tatouage a ouvert à ...