Marc Lavoine pour la première fois sur les planches dans le « Le poisson belge »

Jeune auteure de théâtre, Léonore Confino vient de consacrer sa dernière pièce, « Le poisson belge », à une fable sur l’identité, la famille et l’enfance, que l’on peut savourer au théâtre parisien de La Pépinière avec pour interprètes le duo de choc Géraldine Martineau et Marc Lavoine pour lequel il s’agit de la première montée sur les planches.

Lauréat de l’aide à la création lors de la commission de mai 2014, le texte est un bien un joli conte fantastique où un homme solitaire et grognon, affublé de boucles d’oreilles, attend, assis sur un banc, un rendez-vous amoureux qui tarde à arriver…Vient alors s’asseoir à ses côtés, une petite fille insolente, qui se prétend abandonnée et qui compte bien le suivre à son domicile ! Deux personnalités que tout oppose de prime abord mais qui, après s’agacer mutuellement apprennent à se connaître puis se découvrent des points communs, le prénom de Claude pour commencer…

Le duo Lavoine-Martineau est tout aussi charmant que plausible et donne d’emblée un bon rythme à la pièce ; il aurait été difficile d’imaginer quelqu’un d’autre que Géraldine Martineau dans le rôle de la petite fille effrontée qui fait rejaillir chez son acolyte des douleurs passées qu’il tentait de masquer ; quant à Marc Lavoine, qui après ses dons d’acteur de chanteur et de romancier se fait ici comédien, le côté ours blessé et maladroit lui va comme un gant.

Si la description de la société contemporaine avait été l’épicentre des précédentes pièces de Léonore Confino, c’est ici avec beaucoup de poésie et d’émotion qu’elle met en mots le droit à la différence à travers des dialogues chocs. La scénographie des plus originales de Catherine Schaub, tout en confinant les spectateurs dans un climat lourd jusqu’à devenir pesant avec ces étranges respirations qui rythment le fond de la pièce, crée une osmose entre les comédiens et leur public. Un bien joli duo tout en charme et en tendresse pur nous conter l’histoire de ce poisson belge.

Title

Informations pratiques

« Le poisson belge »

De Léonore Confino, mise en scène de Catherine Schaub
Avec Marc Lavoine et Géraldine Martineau

Théâtre de la Pepinière
7 rue Louis le Grand 75002 Paris
http://www.theatrelapepiniere.com

Marc Lavoine et Géraldine Martineau

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

hip cirq

le plus petit cirque du monde présente le festival Hip Cirq

En ce dernier week-end de juin, le plus petit cirque du monde, fondé il ...

Opéra Comique - automne 2017

l’Opéra Comique présente en septembre Miranda et en octobre Kein Licht

Dans sa démarche de promotion de son genre historique, l’Opéra Comique programme non seulement ...

Métamorphoses aux Grandes Écuries de Chantilly

Métamorphoses sous le dôme des Grandes Écuries de Chantilly

Créé en avril 2016, Métamorphoses a enchanté plus de 18 000 spectateurs sous le ...