Bardula Air low

Les Vitrines Harcourt de BARDULA réalisé pour l’Hôtel Baccarat à New York situé en face du Moma sur la 53e rue, consiste en cinq installations en aluminium brossé qui forment un ensemble géométrique cinétique, magnifié par la lumière qui les traverse. Chaque installation symbolise un des cinq éléments, dont les strates de métal créent des figures géométriques simples qui suivent une progression logique. Une sélection d’artistes français, Eva Jospin, Gilles Barbier, Cécile Meynier, Armand Jonckers, Vincent Fournier, Mathieu Mercier, Marianne Guely, François Houtin, Ludovic Sauvage et BARDULA ont chacun reçu carte blanche pour s’exprimer sur le thème de l’explosion autour du Verre Harcourt.Les oeuvres sont placées sur des stèles en vitrine devant l’entrée des suites de l’hôtel.

LE CÔNE

Le premier élément, le Feu, est symbolisé par le triangle, la forme géométrique primaire, la plus simple, à trois cotés. La symbolique triangulaire du feu qui ac– compagne l’explosion originelle, et l’énergie de la propagation sous forme de lumière à l’origine du monde sont représentées dans cette première installation.

LE CUBE

En géométrie euclidienne, le carré à quatre côtés vient après le triangle. Ce volume cubique, le deuxième élément, est composé d’une succession de carrés évidés qui symbolise une respiration : l’Air.

Cette installation cinétique met en scène le Verre Harcourt comme une gemme sertie dans un bijou. La progression du vide de chaque strate suggère un rayonnement émis par le verre, ainsi magnifié tel un diamant.

L’HEXAGONE

Le troisième élément : l’hexagone, avec ses six côtés, suit la progression géométrique après le carré. Symbole de la France, tout autant que Baccarat qui y prend son origine, où une longue tradition d’excellence dans le domaine des arts et du savoir-faire a forgé un héritage culturel rayonnant.

Le symbole de l’eau se retrouve enfin dans la fonction fondamentale du verre, le récipient par excellence destiné à la contenir, ainsi que dans la trame des volumes, qui, en reprenant la base hexagonale du Verre Harcourt, renforce sa filiation formelle avec celui-ci.

LA SPHERE

Dans cette installation, la sphère symbolise la terre, le dernier des quatre éléments. Le Verre Harcourt s’y trouve au milieu et semble en suspension. Il rayonne comme au centre du monde.

LA SPHÈRE INSCRITE DANS UN CUBE

Cette installation réinterprète le symbolisme universel de la quadrature du cercle. La quintessence est le nom que les anciens philosophes donnaient à l’éther, l’élément qui composait l’espace et l’infini au-delà du feu, de l’air, de l’eau et de la terre et en assurait la cohésion. En hommage aux aspirations humanistes de la Renaissance, le Verre Harcourt prend symboliquement la place de l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci inscrit dans un cercle.

Informations pratiques

LE CÔNE

LE CÔNE

LE CUBE

LE CUBE

L’HEXAGONE

L’HEXAGONE

LA SPHERE

LA SPHERE

LA SPHÈRE INSCRITE DANS UN CUBE

LA SPHÈRE INSCRITE DANS UN CUBE

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

musée-du-verre

Musée du Verre : « Les bousillés , un art populaire verrier »

le Musée du Verre de Dordives dans le Loiret, propose au public de découvrir ...

Abstract Expressionism

Abstract Expressionism au Musée Guggenheim Bilbao

Avec Expressionnisme abstrait, le Musée Guggenheim Bilbao présente une ambitieuse sélection de pièces dont ...