• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

les RPPC fêtent la photographie avec le réalisme symbolique en photographie

RPPC - le réalisme symbolique en photographie

du 5 au 27 novembre 2016 se déroulera  la deuxième édition des RPPC, dont la thématique est, cette année, le réalisme symbolique en photographie

Durant tout le mois de novembre, LE mois de la photographie à Paris, les rencontres parisiennes de la photographie contemporaines, les RPPC proposent un événement généreux, axé sur le partage des savoirs artistiques et du plaisir qu’il procure : confronter la charge émotionelle qui se dégage du travail de chaque artiste aux sensations du public en créant des rencontres singulières. La charge émotionnelle qui se dégage du travail de chaque artiste et les sensations du public sont au coeur de ce projet. Aux RRPC tout un chacun peut trouver son bonheur : acquérir une oeuvre selon son budget, avoir un échange humain avec l’artiste. Il ne s’agit pas ici d’aplanir les singularités des artistes mais bien de rendre la rencontre singulière avec l’artiste! Parmis les artistes phares de ces rencontres vous retrouverez : Yan Morvan, Elizabeth Prouvost et Coco Fronzac.

Après l’esplanade des Invalides, c’est aux Puces de Paris Saint-Ouen, sous la verrière du Marché Dauphine, que se déroulera, du 5 au 27 novembre 2016, la deuxième édition des Rencontres Parisiennes de la Photographie Contemporaine, dont la thématique est, cette année, le réalisme symbolique en photographie.

« La première édition des RPPC s’est tenue l’an dernier sur l’Esplanade des Invalides. J’ai pu me rendre compte, que lorsque l’on était soi-même acteur de la photographie, en ayant une pratique assidue, il était beaucoup plus simple d’avoir un langage commun au milieu, et ainsi fédérer ses «collègues» et de leur transmettre l’envie de participer à cette aventure. Cette casquette ambivalente a permis un choix rigoureux des artistes, pour le plus grand bonheur de tous, tant du côté du public que des professionnels présents. Cette année, le décor est tout autre, et le succès de l’an dernier nous a permis de rebondir vers ce cadre prestigieux qu’est le Marché Dauphine. C’est un immense plaisir d’intégrer cet univers qui sait être luxueux sans pour autant être prétentieux. C’est précisément dans cette dimension humaine et économique que s’inscrit la mentalité des RPPC. » Jonathan Abbou, commissaire de l’exposition.

Les prix des photos iront de 200 à 8000€ environ. L’objectif de ce parcours dessinés par les RPPC, est de faire découvrir à un public d’amateurs d’art et d’antiquités, une sélection de photos de qualité, et faire se rencontrer photographes, puciers, collectionneurs et visiteurs, dans l’ambiance conviviale propre aux Puces.

Cette année, on retiendra particulièrement :

– Le centre culturel Tchèque qui présentera le photographe Peter Zupnik
– Pierre Terrasson, photographe phare de la scène rock internationale, célèbre pour ses nombreux clichés de Serge Gainsbourg
– Yan Morvan, grand photographe de guerre
– Gabriele Basilico, Jordi Bernardo et John Davies à la Galerie PAL, installée au Marché Dauphine, stand 87-88

Mais aussi l’éditeur Bernard Dumerchez, les photographes Elisabeth Provost, Jean Philippe Pernot …, la Galerie Librairie « les yeux ouverts ». À cette occasion, seront également exposées plusieurs collections privées rarement présentées au public.

2nde édition du salon PHOTO PUCES

Les 28 et 29 novembre et pour clôturer ces rencontres, le Marché Dauphine organise la 2nde édition du salon PHOTO PUCES, au premier étage du Marché Dauphine (salle d’exposition) , réunissant des marchands spécialisés dans la photo de cinéma et de musique des années 50, 60 et 70. Snapshot et photos amateurs seront également à l’honneur… !

Le site des rencontres parisiennes de la photographie contemporaines http://lesrppc.com

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

galerie felli

La Galerie Felli… Au cœur du Marais

Fidèle à cette politique artistique, la galerie Felli accueille, du 19 mai au 19 ...

Josée Dayan « Ne pas mettre les comédiens dans des carcans »

Josée Dayan, la réalisatrice aux 100 films fait sa rentrée sur France 3. Le ...