les mots du jour, les mots du dimanche 22 mai 2016

mots du jour

Les Mots : il y en a des bons et des vilains, des gros et des absurdes et des mots de trop !

Les mots, les phrases et leurs tournures font et défont des messages, des discours qui singularisent ou pas nos vies de tous les jours, en France mais aussi dans tout l’univers politique qui fait de notre monde un endroit qui ne sent pas que bon et qui n’est pas que beau. Noter des mots et les reprendre, les inscrire et les retranscrire peut être intéressant, car ces mots qui font des phrases jouent sur nos devenirs, sur nos futurs et marquent les esprits dans un bon ou un mauvais sens. Les politiques se rient des mots et jouent avec ces mots qui, à la fois, leur appartiennent car ce sont eux qui les prononcent, mais ils ne les écrivent que peu souvent. Ces mots sont pourtant là ; il y en a des bons et des vilains, des gros et des absurdes et des mots de trop.

Alors, avec « les mots du jour », l’idée est de reprendre certains mots et de les mettre en évidence pour essayer de mieux les comprendre, et tenter ou pas de mieux les vivre. Certes, ces mots ne toucheront pas de la même manière chacun d’entre nous, mais un jour, et peut être aujourd’hui, ces mots auront prit de l’importance et un jour pourraient disparaître de l’histoire …Quoique ce n’est pas si sur !

Les mots de Manuel Valls

Alors que sa cote de popularité est au plus bas niveau depuis son arrivée à Matignon, selon le baromètre Ifop pour le JDD (22% de satisfaits), Manuel Valls est parti pour quatre jours en voyage officiel en Israël puis dans les Territoires palestiniens. L’initiative française intervient alors que le processus de paix israélo-palestinien est au point mort depuis l’échec d’une initiative américaine en avril 2014. Aujourd’hui d’ailleurs le Premier Ministre a pris ses distances avec la menace faite en janvier par Paris de reconnaître l’Etat palestinien en cas d’échec de l’initiative française pour relancer l’effort de paix avec les Palestiniens. Il a aussi déclaré dans le quotidien palestinien Al-Ayyam que l’arrêt de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens était un « impératif ». Fin janvier, Laurent Fabius, depuis remplacé au Quai d’Orsay par Jean-Marc Ayrault, avait affirmé qu’en cas d’échec de l’initiative française, « nous devrons prendre nos responsabilités en reconnaissant l’État palestinien ». Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a mis en doute « l’impartialité française ». L’Assemblée nationale et le Sénat français ont adopté fin 2014 des résolutions reconnaissant l’Etat palestinien, mais celles-ci ne sont pas contraignantes pour la France.

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué a déclaré : « Israël reste fidèle à sa position selon laquelle la meilleure voie de parvenir à une solution du conflit entre Israël et les Palestiniens passe par des négociations directes et bilatérales« … »Israël est disposé à les engager immédiatement sans condition préalable. Toute autre initiative politique éloigne les Palestiniens de la table des négociations directes« , a-t-il ajouté. La France, de son côté, organise le 30 mai à Paris une réunion ministérielle internationale pour tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien. Le Premier ministre est notamment accompagné de la chanteuse Keren Ann, du comédien et réalisateur Yvan Attal et du cinéaste Alexandre Arcady, ainsi que de la ministre de la Culture Audrey Azoulay.

Les mots d’Arnaud Montebourg

Dans un entretien au Parisien, Arnaud Montebourg critique François Hollande. « Les Français ont voté en 2012 pour le programme de la gauche française et ils voient se réaliser l’application du programme de la droite allemande« . Il dénonce « le passage en force de la loi El Khomri » sur le travail, « la déchirure de trop » après « le débat fratricide sur la déchéance de nationalité ». Il indique également qu’il fera « usage de (sa) liberté » s’il n’y a pas, comme il le demande, de primaire à gauche pour la présidentielle de 2017. « Sans primaire, l’élimination de la gauche dès le premier tour est garantie et programmée » et « ce serait de l’intérêt de tous, y compris de l’actuel président, de s’y soumettre« .

Arnaud Montebourg qui vient de lancer son site baptisé «Le Projet France» où figure un lien qui propose aux internautes de contribuer au Projet France en soumettant votre avis ou en mettant au vote une de vos propositions. Au mont Beuvray, le 16 mai dernier, Arnaud Montebourg avait lancé un appel à un « grand projet alternatif pour la France » et fait à l’occasion d’ores et déjà un procès du bilan gouvernemental « Je vois tous les jours le pays continuer à s’affaisser économiquement, la population continuer à s’appauvrir avec des niveaux de chômage et de faillites inégalés dans notre histoire. Je vois les Français se diviser, s’affronter et se perdre dans des guerres de religion sans issue. Je vois la France chaque jour passer sous la toise des technocrates européens, s’aligner et se soumettre à des intérêts internationaux qui ne sont pas les nôtres ». Quoi qu’il en soit l’ancien ministre de l’économie marque son territoire en vue de la prochaine élection présidentielle où il compte bien prendre la place de futur winner de l’Elysée. Lire aussi sur artsixMic : Arnaud Montebourg Président ? Aurélie Filippetti Première Dame ?

Les mots d’Emmanuelle Cosse

La ministre du Logement Emmanuelle Cosse s’attire depuis jeudi 19 mai les moqueries des internautes qui ont jugé très savoureux l’un de ses tweets évoquant le « sans-abrisme« . Le « sans-abrisme », tweeté par la ministre, jeudi, lors d’une visite du centre d’hébergement du lycée Jean-Quarré à Paris, est la traduction du terme anglais « homelessness ». Ce mot désigne le fait de vivre dans la rue, donc d’être une personne « sans-abri » ou « sans domicile fixe ». Amusés par ce néologisme, les internautes ont rivalisé d’imagination pour tweeter des commentaires ironiques. L’un se dit « en situation de lolisme », l’autre « en situation de bras-m’en-tombisme », un troisième lance un « Aidons cette personne en situation de mal parlisme ! ».

Les mots une affaire à suivre de près !!!

Photo : Image extraite de la vidéo

L'appel du Mont Beuvray

Emmanuelle Cosse

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

projet Médicis Clichy-Montfermeil

Fleur Pellerin à Clichy-Montfermeil accélère le projet Médicis

Le projet de Villa Médicis à Clichy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis) a été relancé jeudi par la ...

Charlie Hebdo luz

Charlie Hebdo et Luz : c’est fini !

Après avoir dessiné la « Une » de cette semaine, le dessinateur Luz vient d’annoncer qu’il ...