Les Invalides dans la Grande Guerre

Précédent la prochaine exposition patrimoniale « Vu du front, représenter la Grande Guerre », qui aura lieu l’hiver prochain, cette exposition sur les invalides de guerre, qui est présentée par le musée de l’Armée jusqu’au 12 octobre 2014, est une incontournable parmi les célébrations du centenaire de la première guerre mondiale.

Regroupant un ensemble de photographies pour la plupart méconnues du grand public et qui ornent les 24 piliers de la Cour d’Honneur de l’Hôtel des Invalides, leur originalité yient au fait qu’elles traitent des fonctions qui avaient été dévolues à ce bâtiment durant le conflit.

L’exposition permet également de se recueillir sur des lieux de mémoire liés à ce conflit,comme les plaques commémoratives en hommage aux victimes et le tombeau du maréchal Foch par Paul Landowski.

Il n’y a que quelques vieux soldats qui demeurent aux Invalides en 1914, et face aux pertes humaines qu’engendre le conflit, le ministre de la Guerre décide de réquisitionner ce lieu et de le réaménager en dépôt d’infirmerie, stockage de bandes et réparation de brancards; les blessés affluent à l’institution des Invalides qui devient l’annexe de l’Hôpital du Val- de- Grâce, et qui, de nos jours, a conservé cette fonction hospitalière.

Le 20 juillet 1915

Le 20 juillet 1915, dans la cour d’Honneur de l’Hôtel des Invalides sont présentées 90 autos ambulances offertes à la France par la Grande-
Bretagne. (C) Paris, musée de l'Armée

Le musée de l’Armée a été l’un des plus actifs dans la commémoration du centenaire de la Grande Guerre en collaborant non seulement sous forme de prêts, mais également sous forme de recherche de documents inédits et de restaurations à plus d’une vingtaine d’expositions en France, en Europe et en Amérique du Nord.

A cette occasion, ce sont plus de 6000 photographies amateurs et plus d’un millier de dessins de combattants qui ont été numérisés et mis en ligne.

Parmi ces expositions restent à venir :

[vc_list icon= »dot-2″ icon_color= »#dd9933″]
  • « Le front d’Orient : 14-19, les soldats oubliés » au musée d’histoire naturelle de Marseille du14 novembre 2014 au 21 mai 2015
  • « Soldats inconnus » dans la salle des Palmes de l’Arc de Triomphe du 10 novembre 2014 pour les 4 années à venir qui présentera une sélection de 18 uniformes des différentes armées de la Grande Guerre à travers des photos d’Antoine Schneck.
  • Les dispositifs consacrés aux fusillés dans le nouveau parcours que proposera le musée de l’Armée à partir de novembre prochain et réalisé à la demande du Président de la République.
[/vc_list]

Créé en 1905, le musée de l’Armée est resté ouvert durant toute la Grande Guerre, une salle consacré au conflit ayant même été ouverte dès 1915 et inaugurée par le général Niox.

Le public peut y prendre connaissance de l’histoire militaire de notre pays du Moyen-âge à 1945 et visiter le Dôme des Invalides où repose le tombeau de Napoléon ainsi que l’historial Charles de Gaulle qui retrace la vie et la carrière du Général.

Sont aussi situés dans l’Hôtel des Invalides le musée des Plans-reliefs, le musée de l’Ordre de la Libération et la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense (BDIC).

L’Institution des Invalides maintient l’atmosphère patriotique dite de « l’Union sacrée » des Français

A partir de 1915

A partir de 1915, sont réunis dans la cour d’Honneur des armes et engins pris aux Allemands. La foule peut observer ces trophées 3 fois par semaine lorsque le 

site est ouvert. Ici, des canons de 77 mm et des avions comme ce Taube à l’arrière-plan. (C) Paris, musée de l'Armée

Une exposition labellisée Centenaire

Une exposition labellisée Centenaire

Infos pratiques

Musée de l’Armée
Hôtel des Invalides
129 rue de Grenelle 75007 Paris

www.musee-armee.fr

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité