Laurent Hours à la Galerie FELLI

Laurent Hours

Après des études aux Beaux-Arts de Paris de 1965 à 1970 en tant qu’auditeur libre, Laurent Hours se lance dans une peinture qui ne peut laisser indifférent tant l’atmosphère qui se dégage de ses toiles est unique, mystérieuse et chargée de poésie. L’artiste nous emmène en voyage, nous raconte des histoires anciennes emplies de chaleur, de terre, d’eau et de pierres.

Après avoir longtemps travaillé sur résine, Laurent Hours avait choisi un support lui permettant d’obtenir une matière évoquant la fresque et les altérations du temps. Durant cette période inspirée par les murs dégradés et la patine des siècles, sa peinture a évoqué des architectures antiques, tels des théâtres animés ou prédominent les vestiges de monuments anciens.

A cette mélancolie archéologique a succédé une œuvre allégée, plus poétique où les couleurs, mélangées grâce à une subtile superposition, ont plongé l’artiste dans un univers énigmatique où il a laissé libre cours à son imagination créative. Les tableaux de Laurent Hours transmettent du bonheur, de la quiétude, elles apaisent. Les quelques silhouettes qui les parcourent sont des soupçons de vie qui donnent du souffle et animent les toiles. Une peinture riche par sa technicité, par une présence qui fait que le regard a du mal à s’en détacher. Une très belle peinture tout simplement.

Laurent Hours a reçu les prix des Arts plastiques de la Ville de Bordeaux, prix de la Jeune Peinture « Septentrion », le Grand Prix international d’Art Contemporain de Monte Carlo et le Prix de l’ICOM. Ses œuvres font partie des collections publiques du Musée National d’Art Moderne de Paris, du Musée des Beaux-Arts de Bordeaux et du Musée des Beaux-Arts de Saintes. Laurent Hours a réalisé des commandes publiques telles le mur peint, 160 m2  dans le Marais à Paris, la peinture murale General Electric à Evry, des mosaïques à Bordeaux et à Saintes, et une fresque d’église à Tokyo. Il expose régulièrement en France, au Japon, aux Etats-Unis, en Angleterre… depuis 1975, et a réalisé 11 expositions personnelles à la galerie Claudine Legrand depuis 1992. Retrouvez toutes les informations sur les artistes et l’exposition le site de la galerie Felli : http://galeriefelli.com

Photo : L’ange – 116 x 73 cm – Acrylique sur toile

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Daniel Brindel - Jardins d’écriture

« Jardins d’écriture » l’univers mouvant de Daniel Brindel

Intitulée « Jardins d’écriture », l’exposition que propose le palais Bénédictine de Fécamp jusqu’au ...

Mister Freeze 2017 - Hopare © photo Nicolas Gzeley

Mister Freeze à Toulouse au 50cinq

Jusqu'au 8 octobre 201, Faute O Graff, créateur de projets culturels et artistiques, organise ...