• Soutenez artsixMic
  • Cannes en Direct :

la Galerie Miranda ouvrira ses portes le 8 mars 2018

Galerie Miranda : Jo Ann Callis, ‘Untitled from the Early Color portfolio

La Galerie Miranda ouvrira ses portes le 8 mars 2018, journée internationale de la femme, avec un premier cycle d’expositions dédié à trois artistes femmes, toutes américaines.

Le 8 mars 2018, la Galerie Miranda ouvrira ses portes dans le 10ème arrondissement de Paris, au 21 rue du Château d’Eau, tout près de la Place de la République. Galerie d’art et librairie spécialisées dans la photographie, la Galerie Miranda est fondée par Miranda Salt. Miranda Salt est née à Melbourne (Australie) où elle a fait des études en sciences politiques et a travaillé dans des maisons d’édition et des librairies indépendantes. S’inscrivant dans le dynamisme international de la Ville de Paris et la place forte de ses grandes institutions photographiques, la Galerie Miranda proposera principalement des œuvres d’artistes étrangers, souvent signées par des femmes, photographes reconnus dans leurs pays mais peu exposés en France voire en Europe. La lieu proposera aussi une sélection d’ouvrages autour de la vie de photographes ainsi que de personnes œuvrant dans le monde des arts plastiques et des sciences humaines plus généralement : biographies et récits de vie, textes critiques et livres d’artistes. Le projet est soutenu par la Semaest dans le cadre du programme Vital’Quartier qui vise à maintenir et développer des commerces de proximité dans certains quartiers parisiens au tissu commercial dégradé ou menacé. La Galerie ouvrira ses portes le jour de la journée internationale de la femme, avec un premier cycle d’expositions dédié à trois artistes femmes, toutes américaines.

De mars à juillet, trois expositions et une sélection de livres feront découvrir ou redécouvrir des artistes aux parcours exceptionnels dont deux sont notamment lauréates de la Bourse Guggenheim et la troisième, une figure de proue de l’art militante et féministe des années 70 :

  • Jo Ann CALLIS, exposition du 8 mars au 28 avril 2018

Née à Cincinnati (Ohio, USA) en 1940, Jo Ann Callis a notamment gagné le prix Guggenheim en 1990

  • Nancy WILSON PAJIC, exposition du 3 mai au 9 juin 2018

Née à Peru, Indiana (USA) en 1941, Nancy Wilson-Pajic vit depuis 1979 en France. Une exposition monographique lui a été consacrée en 1991 au Centre Pompidou.

  • Marina BERIO, exposition du 16 juin au 28 juillet 2018

Née en 1966 à Boston (USA), Marina Berio est lauréate du prix Guggenheim en 2017

Jo Ann Callis : Early Color

Jo Ann Callis est une artiste majeure de la photographie américaine du 20ème siècle. Produite il y a plus de 40 ans, la série Early Color est frappante par son approche contemporaine et annonce par exemple la « staged photography », ou photographies mises en scène, comme celles de Cindy Sherman (dont la série Film Stills est produite de 1977 à 1980) ou de Gregory Crewdson.

Early Color : Montrée pour la première fois en 2014 à la ROSEGALLERY de Los Angeles, la série Early Color a été produite en 1976-1977 à Los Angeles, au domicile de l’artiste qui, en plein divorce, met en scène les plaisirs, les troubles et les angoisses de la vie domestique. En mélangent les matières et les surfaces – la peau, le tissu du mobilier mais aussi la soie, le cuir, des traces de rouge à lèvre, du miel – l’artiste propose une vision du corps et un « érotisme mystérieux » (Dazed magazine, 2014) qui sont l’antithèse des postures explicites et codifiées par la pornographie et la publicité de l’époque. Se sentant en phase avec la bataille menée pour les droits des femmes, en pleine ébullition à l’époque, Callis ne se décrit pourtant pas comme une « militante ». Avec cette série, elle a voulu retranscrire un état d’esprit révélé par le corps.Une image peut-elle représenter à la fois de la sensualité et du cérébral ? Depuis les années 60, Jo Ann Callis explore ces émotions complexes et souvent contradictoires ; aussi, ses photographies sont à la fois esthétiques et gênantes, délicates et crues, mystérieuses et réfléchies » .

Photo : ©Jo Ann Callis, Untitled from the Early Color portfolio ,1976 – 40 x 50 cms, archival pigment

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Isabelle Manoukian : 1001 Dessins

Les 1001 dessins d’Isabelle Manoukian

Faire un dessin par jour, pendant 1001 jours, tout comme Shéhérazade raconte une histoire ...