• Participez au sixMic Crowfunding !

La Compagnie l’Ours à Plumes joue l’Opéra Panique

Opéra Panique

l’Opéra Panique d’Alejandro Jodorowsky :  35 personnages, 5 comédiens, 4 tabourets, et… une pomme. Pas de panique, ce n’est pas un opéra !

C’est un texte de l’artiste franco-chilien, Alejandro Jodorowsky dit « Jodo », mis en scène par Ida Vincent que présente le théâtre Darius Milhaud. Si « Jodo » est surtout connu comme scénariste de bande dessinée et réalisateur, il est également acteur, mime, (clown et marionnettiste, et élève du mime Marceau pour lequel il écrira plusieurs spectacles), romancier, essayiste, poète et auteur de performances au sein du groupe actionniste Panique, qu’il a créé avec Roland Topor et Fernando Arrabal.

Le mouvement Panique s’inscrit dans la lignée des surréalistes mais s’en démarque : «… ils n’avaient pas accepté les changements de l’époque : Breton n’aimait pas la peinture abstraite, le rock, la science-fiction »… «Nous ne voulions pas de hiérarchie. Nous ne voulions pas une morale, mais toutes les morales». C’est précisément un mouvement où les frontières n’existent pas, un mouvement de touche-à-tout.

Bien qu’il soit l’auteur d’une poignée de films avec une forte symbolique spirituelle et syncrétique, et un aspect provocateur, le théâtre est également pour Alejandro Jodorowsky une véritable école, tout comme la pantomime et les marionnettes. Il développera d’ailleurs le théâtre d’avant-garde de Mexico. C’est en 2001 qu’il se glisse à la fois dans le rôle d’acteur, d’auteur et de metteur en scène pour son Opéra panique, qui prouve que le mouvement des années 60 est toujours bien vivant chez lui.

En 2008 il écrit L’École des ventriloques pour la Compagnie Point Zéro et en 2009, pour son fils Brontis, Le Gorille, monologue inspiré de Communication à une académie de Franz Kafka, dont il assure la mise en scène. Aujourd’hui, l’artiste aux mille visages et débordant d’énergie et d’activité, a renoué avec le cinéma. Ses deux films autobiographiques  »La danza de la realitad » (2013) et  »Poesia sin fin » (2016) racontent son enfance chilienne. « – Quel est le sens de la vie ? – Le cerveau pose des questions, le cœur donne les réponses. La vie n’a pas de sens. Vis ! Vis ! »

Alejandro Jodorowsky nous entraine ici, avec quinze histoires et 32 personnages placés devant leurs contradictions, au pays de l’absurde où l’on repousse les limites de la vie réelle pour mieux la faire vibrer. L’auteur s’amuse, se moque avec spontanéité et tendresse, parfois même avec cruauté et agressivité des petites choses de la vie, imaginant des situations cruellement drôles telles le narcissisme d’un comédien mis à mal par une de ses fans, un soldat avide d’obéissance et d’action face à la guerre, un maître qui ne peut échanger avec ses serviteurs qu’à travers une relation sadomasochiste…C’est certes une satire mais cette fantaisie déclenche nos rires bien que nous soyons conscient que nous sommes les premiers à être prisonniers de ces petits travers qui nous empêchent de vivre pleinement et librement notre vie et que cette déraison participe à la perte de l’humanité.

La compagnie « L’Ours à Plumes » est née de la rencontre de quatre comédiennes, auteures et metteuses en scène, qui ont voulu créer un théâtre hors des sentiers battus pour en faire profiter le plus grand nombre. Au fil du temps, la troupe est devenue un collectif de 17 artistes réunis autour d’un même projet : être les artisans d’un théâtre festif et convivial. « L’Ours à Plumes » est connu pour ses adaptations de  »L’Opéra Panique » et de  »Panope ou les Confidences d’une confidente », tragédie comique en alexandrins écrite par Marie-Pierre Boutin et mise en scène par Anaïs Castéran, deux spectacles qui ont participé l’année dernière au festival des arts de la rue d’Aurillac de 2016.

La compagnie L’Ours à Plumes souhaite à l’avenir créer son propre festival de théâtre, festival au sein duquel l’improvisation sera reine. Les créations originales et les œuvres des grands auteurs seront ainsi abordées sous un angle novateur afin de leur apporter une nouvelle lecture. Vous l’avez compris, « L’Ours à Plumes » c’est l’art de la rue, c’est l’art de la vie, c’est de la passion et du talent qu’une troupe de comédiens désire partager pour nous faire rêver et nous rassembler.

Grâce à Aline Barré, Tullio Cipriano, Cécile Feuillet, Johann Proust et Ida Vincent, partons en voyage pour ce pays surréaliste, celui d’Alejandro Jodorowsky, réincarné en un maître de cérémonie. Mais surtout pas de panique…L’opéra panique est tout SAUF un opéra !!!

L'Opéra Panique - Teaser

Informations pratiques :

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

conquête de l'air

La conquête de l’air s’envole au Grand Palais

Du 9 au 14 avril 2016, le Grand Palais, théâtre des premiers salons aéronautiques ...

mettre en scène

Festival Mettre en Scène : Les Liaisons dangereuses…

Présentée dans le cadre du festival "Mettre en scène" jusqu'au 14 novembre 2015, Les ...

music hall - Moi j'aime le music hall

Opéra ma non troppo : Moi j’aime le music hall

C’est l’histoire d’un lieu, c’est l’histoire d’une troupe… Au premier étage, une scène mythique, ...