• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

La collection agnès b. au Musée national de l’histoire de l’immigration

agnès b.

Vivre ! C’est la première fois qu’agnès b. choisit de montrer à Paris une sélection d’œuvres — photographies, installations, peintures, vidéos issue de sa collection d’art contemporain

Au fil des années, agnès b. a constitué une importante collection d’art contemporain, présentée pour la première fois en 1992 à l’espace des arts de Chalonsur-Saône avant de voyager au Musée Picasso d’Antibes puis aux Abattoirs de Toulouse en 2004. La richesse de son fonds photographique a été présentée en 2000 au Centre National de la Photographie à Paris et en 2002 au Pavillon des Arts de Nogent-sur-Marne. En 2008, c’est le prestigieux C/O Berlin qui accueille une exposition de ses photographies, en parallèle de la publication d’une monographie de sa collection aux éditions JRP Ringier, ré-éditée en 2016.

Enfin en 2015, le Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut accueille l’exposition « Un regard sur la collection agnès b. ». Le Fonds de dotation agnès b. est chargé de préserver et de présenter au public cet ensemble unique d’art contemporain, en prêtant de nombreuses œuvres pour des expositions majeures à travers le monde.

agnès b. est née à Versailles. Son père, avocat, lui fait partager très tôt son goût pour la musique et pour l’art, si bien que son rêve d’enfant est de devenir conservateur. A 17 ans, elle se marie à un homme passionné par les livres et le cinéma, l’éditeur Christian Bourgois. Elle gardera toujours l’initiale de ce nom qui deviendra sa signature de styliste : agnès b.

En 1973 elle dépose sa propre marque et ouvre sa première boutique en 1975 dans une ancienne boucherie du quartier des Halles. En 1984, elle inaugure une galerie d’art attenante, la galerie du jour, aujourd’hui située rue Quincampoix et dotée d’une librairie, la librairie du jour. Depuis, agnès b. a ouvert plus d’une centaine de boutiques à travers le monde.

« Les collectionneurs ont ceci de particulier qu’ils peuvent le plus librement du monde s’abandonner à leur passion. A travers les œuvres qu’ils accumulent, ils expriment leur rapport au monde et qui ils sont. Agnès b. collectionne depuis toujours avec cette position particulière d’être elle-même une figure majeure de la scène artistique française.

Dans les choix de la collectionneuse, on trouve pêle-mêle des grands thèmes qui s’affirment comme des déclamations : TRAVAILLER ! SE REVOLTER ! AIMER !, tandis que les questions du genre ou de l’éternelle jeunesse sont toujours sous-jacentes. Ces thèmes, justement, structurent la collection d’art contemporain du Musée national de l’histoire de l’immigration : partir, arriver, reconstruire une vie, une intimité, travailler… C’est cette histoire – ces histoires – que nous voulons partager avec le public du Musée national de l’histoire de l’immigration, en tentant d’établir un dialogue entre deux collections qui ont en partage la croyance que l’art et la culture sont de formidables vecteurs pour raconter des histoires simples, sensibles, accessibles à tous. » Sam Stourdzé, commissaire de l’exposition

C’est la première fois qu’agnès b. choisit de montrer à Paris une sélection d’œuvres — photographies, installations, peintures, vidéos — issue de l’extraordinaire collection d’art contemporain qu’elle a constituée au fil des années. Pour ce projet, elle confie à Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles et commissaire de l’exposition, le soin de choisir une centaine d’œuvres autour de 11 thématiques communes qui rythment le parcours : l’enfance, l’amour, l’écriture ou encore l’identité. Les œuvres de Claude Lévêque, Henri Cartier-Bresson ou John Giorno côtoient celles de Mona Hatoum, Kader Attia et Chéri Samba, offrant ainsi un regard sensible sur les histoires de celles et ceux qui sont venus d’ailleurs.

Photo : Courtesy Collection agnès b.

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Super Pif

Pif Gadget est devenu Super Pif

Hier 2 décembre 2015, Pif Gadget est revenu en kiosque sous le nom de ...

Fleur Pellerin

Fleur Pellerin nouvelle ministre de la Culture et de la Communication

Fleur Pellerin devient la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication. Au ...