Franck Evennou, Au Fil de l’Eau

Franck Evennou

Fidèle à sa politique selon laquelle elle met en valeur le travail d’artistes contemporains dont l’univers, aux antipodes du design industriel, est aussi poétique et original qu’unique, Elisabeth Delacarte nous présente pour cette fin d’année 2014, les vingt dernières sculptures fonctionnelles de Franck Evennou qu’elle expose depuis 1991 et qui, après une précédente exposition consacrée au monde volcanique, revient à son inspiration favorite, le monde aquatique végétal.

Sculptées en bronze, ses pièces de mobilier sont de véritables œuvres d’art où les racines de lotus deviennent des pieds de chaises, de tables, tandis que les feuilles de nénuphar se sont métamorphosées en table basse.
« Au fil de l’eau » est une exposition qui, telle une baguette magique, nous transporte dans l’univers poétique de Franck Evennou où les plantes des marais rythment d’harmonie, d’équilibre et de mystère l’ensemble de ces sculptures d’une créativité des plus romantiques.

Les créations sont éditées en 8 exemplaires et certaines pièces sont uniques à l’instar des guéridons Mangrove dont le plateau en ardoise est gravé à la main par l’artiste, à chaque fois d’un motif différent.

Artiste aussi talentueux qu’imaginatif, Franck Evennou a appris la sculpture sur bois et pierre dès ses vingt ans dans l’atelier de Leslie Kaye, et exprime son savoir- faire aussi bien dans la sculpture, le mobilier, les objets, les bijoux, l’art de la table que dans les tapis, un savoir-faire unique et présent dans chacune de ses créations.

« Mes dessins, mes photographies, mon mobilier, mes sculptures ou même mes bijoux, tout mon travail procède de la même démarche. Il n’y a pas de frontières entre les domaines » explique-t-il.

Découvreuse de talents depuis près de trois décennies, Elisabeth Delacarte associe ses artistes aux chantiers qu’elle réalise via son agence d’architecture intérieure, leur permettant de réaliser des pièces d’exception.
Une bien belle association artistique !

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Enki Bilal

Enki Bilal « Inbox » à la Fondazione Giorgio Cini

Enki Bilal franchit une nouvelle étape dans son travail d’artiste. Avec le soutien d’Artcurial, ...

Anja Niemi

Anja Niemi : La Femme Qui N’a Jamais Existé

Fondée par Valérie-Anne Giscard D’Estaing et spécialisée dans la photographie contemporaine figurative, présente des ...

Israël-Arino

Israel Ariño « Le nom qui efface la couleur »

Le photographe espagnol, Israël Arino, expose et présente son livre « le nom qui efface ...