• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Flore d’Arfeuille, le château de mon père

Flore d’Arfeuille
Photo de Flore d’Arfeuille

Pour la petite fille que j’étais, la maison est une ogresse géante et exclusive.

Car fou d’amour du château dont il hérite à 36 ans, mon père l’était. Le temps a passé.

Côté cour, la petite fille choisit d’interroger l’autre ; elle devient journaliste.

Côté jardin, La porte n‘est qu’entrouverte. Chuttt !

Jusqu’à ce qu’elle ose la photographie.

Depuis un an, son objectif scrute les murs de la maison.

Appareil et souvenirs en bandoulière, elle dévale les escaliers, longe les couloirs, copine avec les araignées, furette dans les placards, lance des clins d’oeil aux portraits de famille, joue à cache-cache avec les fantômes, chasse les ombres et se perd dans des courses-poursuite avec les lumières.

Docilement, la bâtisse se laisse apprivoiser.

Au fil des captations d’images, la petite fille grandit… et la maison, elle, semble rétrécir.

Il était temps.

« La photographie est une interrogation, » dit la photographe Jane Evelyn Atwood. Parfois, elle est aussi une réponse. Flore d’Arfeuille 

Des images

Côté cour, une forteresse construite au XVe siècle sur les terres arides de la Creuse.Côté jardin, une maison de famille lourde de secrets accumulés dans le silence des générations. Depuis un an, appareil photos et souvenirs en bandoulière, Flore d’Arfeuille dévale les escaliers, longe les couloirs, copine avec les araignées, furette dans les placards, lance des clins d’œil aux portraits de famille, joue à cache-cache avec les fantômes, chasse les ombres et se perd dans des courses-poursuite avec les lumières. Docilement, la maison se laisse apprivoiser et les images s’accumulent dans le boiter.

Des sons

Les portes grincent, le gravier crisse, les pas résonnent, les enfants braillent et Christophe Boissière enregistre.  Cette collecte de sons familiers se mêlent  à un thème et des variations musicales que Christophe a composés pour l’exposition. Interprété par un consort de violoncelles baroques, et enregistrée dans l’église romane de Saint-Benoit-du-Sault (Indre), «  Mémories »  trouve son inspiration dans le travail des compositeurs contemporains Luc Ferrari et Ry  Cooder (Paris Texas).

Flore d’Arfeuille 

D’origine creusoise, Flore d’Arfeuille vit et travaille en Seine-Saint-Denis. Journaliste et photographe indépendante, elle tient depuis un an un blog de diptyques photographiques www.neuftrois.blogs.liberation.fr/photo consacré aux habitants du 93 qu’héberge et soutient le quotidien Libération. Elle projette de sillonner cet été les routes de Creuse en mobylette pour photographier  sur le même principe, les sites et  les habitants du département.

Christophe Boissière 

Violoncelliste et compositeur, Christophe  Boissière exerce une pratique artistique variée. Fondateur de l’ensemble musical Prisme, il accompagne des Classiques du cinéma muet lors de Ciné-Concerts et signe les arrangements de nombreux chanteurs (Emmanuel Tugny, Barth, Agnès Bihl, Vanessa Paradis…). Il vient d’éditer  un CD intitulé Narcisse.

Château d’Arfeuille 

Château fort édifié au XIIe siècle, le bâtiment a ensuite été remanié au XVe siècle et au XVIII e siècle pour finalement devenir une maison d’habitation. Signe particulier ? Entre les mains de la même famille depuis sa construction !

Pratique

Où ? Château d’Arfeuille Par Felletin 23500 Creuse Quand ? Du 1er juillet au 31 août : Tous les jours de 14h30 à 18h30. En septembre (sur réservation) le vendredi à 15h. Quoi ? Visite guidée d’un donjon,d’un salon et des extérieurs. Exposition temporaire. Promenade dans le parc.

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité