Festival de Ménigoute : Festival international du film ornithologique

Le Festival de Ménigoute réunit chaque année pendant les vacances de la Toussaint : les passionnés de cinéma animalier, les associations de protection de la nature, les artistes animaliers et un public de plus en plus motivé par la protection de la nature.

En marge du cinéma animalier, le Festival est une occasion unique de rencontres et d’échanges entre naturalistes, acteurs associatifs ou simples citoyens soucieux de la protection de l’environnement. Un grand choix d’activités liées à la nature est proposé tout au long de la manifestation : forum de la nature, salon d’art animalier, expositions, conférences, animations…

Le 28e Festival sera l’occasion de présenter une nouvelle sélection de films récents, pour la plupart en exclusivité française. C’est l’incontournable rendez-vous des meilleures images naturalistes tournées dans le monde entier et, chaque année, 10 à 15 pays sont représentés au Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute.

Pendant 6 jours, en provenance des 5 continents, les documentaires proposés seront autant d’invitations à s’émerveiller de la magie de la nature, portée par celle du cinéma, vecteur privilégié de sensibilisation à la nécessaire conservation de notre patrimoine naturel.

Un jury international composé de professionnels du cinéma et de l’environnement attribuera 8 prix à l’issue de la compétition.

Le Jury du 28e Festival de Ménigoute sera présidé par Philippe de Grissac, Vice-président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Philippe de Grissac participe régulièrement à l’écriture et à la production de films documentaires.

Philippe de Grissac sera accompagné dans ses travaux par :

  • Mathilde Louveau, réalisatrice, monteuse, assistante image LCP- Productions.
  • Dominique Py, administratrice de France Nature Environnement
  • Pierrick Marion, photographe naturaliste, chef de service à la DREAL de Poitou-Charentes
  • Michel Fouquet, ornithologue au Centre national d’études et de recherches appliquées sur l’avifaune migratrice
  • Roger Jeannin, président de l’Association Vautours en Baronnies (organisation partenaire du Prix Paul Géroudet)
  • Arnaud Callec, administrateur de la Fédération des Clubs Connaître et Protéger la Nature
  • Stéphane Misztal, chargé de la vie associative à l’association «Les Blongios, la nature en chantier», partenaire de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme

Le Festival Off

La projection de courts-métrages réalisés par les étudiants de l’IFFCAM (Ecole de Cinéma Animalier portée par le département des Deux Sèvres) s’inscrit dans la programmation des séances offertes au public sur le site de la Grimaudière à l’IFFCAM. Cette initiative testée depuis 2007 connaît un réel succès et donne l’occasion aux jeunes réalisateurs de confronter leur toute première création au regard du public.

Et d’autres sujets et animations proposés…

Initiation : Pour les festivaliers qui souhaitent profiter pleinement d’un séjour ludique et riche d’expériences, des ateliers d’initiation à la photographie et à l’art animalier sont proposés. Animés par des professionnels, l’initiation abordera :

  • la photographie naturaliste – ados – adultes
  • le dessin naturaliste
  • la sculpture naturaliste
  • le tressage

Durant tout le Festival, les plus petits, de plus de 6 ans pourront participer à des animations qui visent à les aider à comprendre le monde qui nous entoure pour mieux le préserver. L’éducation à l’environnement est, en effet, un moyen d’apprentissage de valeurs fortes et une façon d’agir concrètement en faveur de la nature

Les conférences nature :

D’année en année, le Festival se voit confirmer son statut privilégié d’expression et de communication autour de la protection de l’environnement. Deux grands rendez-vous sont proposés pour débattre, échanger et partager des idées :

  • Mercredi 31 octobre, de 10h00 à 12h30 salle la Romane : « La nature dans les villes et villages » proposée par le Conseil Régional de Poitou-Charentes.
  • Jeudi 1er Novembre, de 10h00 à 12h00 salle la Romane: « La marchandisation de la biodiversité » proposée par Poitou-Charentes Nature.

Le coin des branchés : C’est l’un des temps forts désormais bien connus du Festival au cours duquel les passionnés peuvent satisfaire leur soif de connaissance. Co organisées avec la LPO, ces conférences et communications scientifiques orientées sur les thématiques milieux, faune et flore sont très appréciées par les naturalistes experts et amateurs…

Les apéros de l’environnement : Organisées et proposées par EDF, la Fondation Paul Ricard et le Courrier de l’Ouest, ces apéros de l’environnement sont des rendez-vous quotidiens où sont abordés des sujets d’actualité dans une ambiance spontanée et conviviale. On y abordera du mercredi 31 octobre au samedi 3 novembre, des sujets aussi variés que :

« Mesures environnementales liées au projet de terminal méthanier de Dunkerque »; « la biodiversité dans les opérations d’exploitation et de déconstruction de sites industriels, exemple d’actions EDF »; « la biodiversité dans les centrales thermiques d’EDF »; « Coeur de Nature », une expérience originale croisant nature, pédagogie et ouverture en milieu carcéral.

Les 7es journées sur la conservation des amphibiens et des reptiles : Pendant 2 jours, le Festival accueille la Société Herpétologique de France (SHF), journées au cours desquelles ses membres mais aussi le public festivalier sont invités, à découvrir l’univers des reptiles et amphibiens de France. Au programme, présentations d’actions d’études et de sauvegarde des espèces, débats, témoignages et ateliers.

Photographes, à vos objectifs !

Avec le Courrier de l’Ouest et la Société Médas, le Festival invite les photographes amateurs au 4e Concours photo. Le règlement sur www.menigoute-festival.org

Expositions de sujets très variés et éclectiques sont proposés :

« Itinéraire d’une goutte d’eau », « Des Mythes et des Légendes », « Ne nous confondez plus ! »,« L’oiseau au coeur »,« Le Macareux, les 7-îles et la LPO » ; « Unité Mobile de Soins LPO » ; « Couleurs de nature ».

Spectacles contés à la lanterne…

à la nuit tombée, Corinne Duchêne, conteuse et elficologue, vous emmène dans son univers féerique :

  •  Prends garde au loup. Vendredi 2 Novembre
  • Au coeur des pierres levées. Samedi 3 Novembre

Le Festival c’est aussi… des sorties naturalistes en local ou en régional…

Partir à la découverte des paysages, de la faune et de la flore du Poitou-Charentes, excursion sur l’Île de Ré… voici quelques-unes des sorties proposées durant le Festival. Les participants seront accompagnés dans leur découverte par des guides naturalistes professionnels. Dans cette optique de découverte mais aussi de préservation de la biodiversité, l’ensemble des sorties est animé par des associations locales de protection de la nature.

Des objectifs toujours d’actualité pour ce 28e Festival

  • Promouvoir les films documentaires animaliers, supports privilégiés pour sensibiliser à la prise de conscience de la biodiversité et de la nécessité de sa protection et, plus largement, au concept de développement durable.
  • Encourager la promotion et la diffusion des films documentaires animaliers.
  • Éclairer et promouvoir les initiatives pour une meilleure connaissance de la nature et des possibilités de gestion optimales dans le respect de l’environnement.
  • Être une référence en matière de dialogue et de contribution aux choix de politiques environnementales.
  • Favoriser la rencontre et les échanges entre le grand public et les professionnels du cinéma animalier.
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité