Du 1er juillet au 31 août 2012, l’écolodge Tiamo Resort double le séjour de ses hôtes à titre gracieux

Copyright TIAMO RESORT

Sur l’île préservée d’Andros, la plus grande des îles de l’archipel des Bahamas mais aussi la moins explorée, se niche le Tiamo Resort Only, un hôtel accessible uniquement par la mer qui vient d’être repris et relooké par un propriétaire français.

Pour inviter les visiteurs à découvrir ce nouvel écrin mêlant charme, authenticité, modernité et respect de la nature, le Tiamo Resort lance une offre exclusive valable du 1er juillet au 31 août 2012 et double gracieusement le séjour de ses hôtes et ce, sans minima de nuitées.

Avec ses 10 bungalows nichés dans un écrin de végétation, au bord d’une plage de sable blanc immaculé, son tout nouveau spa et sa superbe piscine à débordement, le Tiamo Resort accueille les voyageurs en pension complète et propose une table de grande qualité sous la houlette d’un Chef bahaméen.

Parmi le large panel d’activités proposées, on opte pour la pêche au Bonefish (véritable « sport national » aux Bahamas), le snorkeling, la voile, le kayak ou encore des excursions pour découvrir tous les secrets du bush d’Andros, sa faune et sa flore très riches, sans oublier les trous bleus terrestres ou océaniques !

Tarifs Juillet Août 2012 :

À partir de 795$ (soit 600€ la nuit en chambre double en pension complète dans une Island Breeze Villa). Une nuit offerte pour chaque nuit réservée !

Vols Juillet/Août 2012:

Aller/retour Paris – Nassau : à partir de 1000€ TTC en classe économique.

Les vols inter-îles sont gratuits aux Bahamas jusqu’à fin octobre 2013 ! Le Tiamo Resort participe à l’opération « 2 Fly Free From Nassau », et permet aux visiteurs de se voir offrir le vol entre Nassau et Andros (30 minutes de vol) – à condition de passer au moins une nuit à Nassau et 4 nuits sur Andros.

A propos d’Andros

La plus grande et pourtant la moins explorée des îles

Recouvrant une zone relativement vaste de 3700 kilomètres carrés à 50 kilomètres à l’Ouest de Nassau et à 280 kilomètres au Sud-Est de Fort Lauderdale en Floride, Andros est l’île la plus grande et pourtant la moins explorée des îles des Bahamas. Cette île paisible abrite le plus ancien centre de plongée au monde, elle est ceinturée par la deuxième plus grande barrière de corail de l’hémisphère Ouest et ses eaux cristallines se maintiennent toute l’année autour de 27°C.

L’ancien lit d’une rivière

Les eaux les moins profondes du récif sont entre 2 et 5 mètres, mais elles finissent dans les profondeurs de la Langue de l’Océan. Les géologues pensent que cette région fut un jour le lit d’une rivière préhistorique, semblable au Grand Canyon en Arizona.

Un réseau de grottes sous-marines étendu

Les Trous Bleus, que l’on trouve à la fois à l’intérieur des terres et dans l’océan au large des côtes de l’île, furent formés par l’érosion de l’eau et inondés à la fin de la dernière ère glacière. Les trous océaniques communiquent avec la structure complexe des grottes sous-marines de l’intérieur de l’île. Avec la montée et la descente des marées, se forment des places de ravitaillement idéales, créant ainsi une vie sous-marine prolifique et diversifiée et de formidables expériences de plongée.

Son Histoire :

Quand les conquistadors découvrirent cette île, ils la baptisèrent « La Isla del Esperito Santo » (l’île du Saint-Esprit) par respect pour leurs traditions religieuses. Les premiers colons furent des esclaves échappés des plantations du sud de l’Amérique et des Indiens Séminoles venus de la Floride au cours du XIXème siècle.

L’histoire d’Andros est riche, ainsi que sa culture et ses coutumes. Avant le XIIIème siècle, les Africains s’arrêtèrent sur ses côtes, en route vers l’Amérique du Sud. Ces voyageurs courageux ont apporté avec eux des traditions aussi variées que leurs pays d’origine. C’est pourquoi Andros est aujourd’hui un mélange de différentes races et religions, d’origines économiques diverses, qui réussissent à vivre en harmonie. Ces peuples réalisent à quel point il fait bon de vivre dans ce paradis. C’est le secret de la beauté sereine des Androsiens.

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité