Baroque contemporain, un concept de Paul Ardenne pour Analix Forever

Marie Hendriks, Singo
Marie Hendriks, Singo, 2012

L’expansion sans limites de l’art et de la création, l’apogée de l’appropriation et la trivialisation du « sampling » dessinent un paysage contemporain changeant en profondeur. Derrière la persistance d’un travail qui respecte globalement les codes, on peut observer l’émergence de mouvements baroques qui mettent fin aux contraintes thématiques, stylistiques et symboliques – permettant ainsi la multiplicité et la nouveauté des approches créatives, et à l’art de toujours perdurer.

Mat Collishaw, qui a exposé pour la première fois à la galerie Analix Forever en Mars 1993, a toujours été fasciné par l’incessante avidité que les hommes éprouvent pour les images et par l’horreur délicieuse baudelairienne, cette recherche du frisson qui, alors que nous contemplons la mort, nous fait plus que jamais nous sentir vivants. L’esthétique de Collishaw prend ses racines dans toute l’histoire de l’art : de la mythologie grecque au baroque, il prend tout, manipule toutes les images et nous fait rêver, tel un « Maître de l’Illusion ».

Analix Forever propose, autour de Mat Collishaw, les oeuvres de quatre femmes artistes internationales, Elena Kovylina (Russie), Joanna Malinowska (Pologne), Dana Hoey (USA) et Marie Hendriks (Pays-Bas), ainsi que la prose poétique de l’anglais Robert Montgomery et le Big Shot du photographe « post-capitaliste » Frank Perrin. Elena Kovylina présente ses dernières vidéos, en lien avec ses peintures composées essentiellement d’autoportraits. Joanna Malinowska, qui a participé à la Biennale du Whitney en 2012, nous surprendra comme toujours par ses explorations anciennes et actuelles d’un Ailleurs parfois très proche. La photographe Dana Hoey expose à la fois des photographies désormais classiques et des oeuvres plus récentes ayant pour sujet l’étrangeté des interactions entre femmes ; Marie Hendriks une sculpture glamour qui allie sa passion pour les légendes anciennes, les animaux et la brillance de l’or. Frank Perrin capture notre regard par les yeux en miroir des photographes, dans une représentation sombre et fascinante du voyeurisme contemporain, alors que Robert Montgomery nous donne à voir plus encore qu’à entendre ses poèmes qui nous éblouissent telle une Magie Oubliée.

Ces sept artistes constituent un groupe informel que lie la passion de créer, ainsi que leur manière à la fois singulière et commune de puiser des références multiples dans l’histoire de l’art et d’infléchir constamment le réel qui les entoure par leur propre personnalité artistique. Tout en questionnant de manière aiguë notre existence contemporaine, ces sept artistes travaillent sur le mode baroque : prenons tout, nous disent-ils, et transformons ce tout en davantage encore.

Analix Forever – Art Paris Art Fair 2013  du 28 Mars  au 1er Avril 2013

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité