• Participez au sixMic Crowfunding !

Arnaud Liard : Exposition Tokyo 2012

Shinagawa

Pour sa seconde exposition à Versailles, Arnaud Liard nous emmène dans ses pérégrinations tokyoïtes. Appareil photos en bandoulière, il découvre émerveillé les quartiers de Shibuya, Akihabara ou encore shinjuku, puis retranscrit ses balades urbaines et artistiques au moyen de ses compagnons de toujours : ciment et acryliques. Techniques mixtes, aérosols, peintures synthétiques, son travail se rapproche volontiers des hyperréalistes dans les types de sujets traités. Des scènes de vie prenant forme sous des jeux de textures, avec l’esthétique dite “de rue“ dont il est issu.

Les œuvres d’Arnaud Liard sont empreintes de son intérêt pour l’architecture, la ville et ses matières. Il théâtralise, met en scène des sujets volés aux quatre coins des villes, recompose les paysages urbains, maquille la ville aux pigments de ciment, lui ajoute des postiches, la remodèle à sa convenance et la fait transpirer sur la toile.

Arnaud Liard

Issu de la scène graffiti parisienne, Arnaud Liard est un artiste multiple, touchant à plusieurs domaines de la création, les mixant, pour obtenir un résultat surprenant, défiant les frontières entre les disciplines artistiques et créant cet univers qui lui est propre.

Après l’obtention d’un diplôme de peintre en lettre, il consacre sa création à la réalisation de fresques murales, avec une approche graphique tournée vers la lettre.

A la suite d’heureuses rencontres, il fonde en 2001 le collectif TRBDSGN (Turbo Design) constitué de trois grapheurs surnommés Hobz, Onde, et lui-même, Honda. Le studio TRBDSGN, conçu comme un laboratoire de recherche plastique et graphique réalise plusieurs expositions et répond à des commandes pour des enseignes de grandes marques commerciales. Les supports du groupe évoluent rapidement et ils s’adonnent simultanément au design, au graphisme, et plus particulièrement pour Arnaud Liard, à la peinture sur toile.

Le travail d’Arnaud Liard, ainsi que celui du collectif TRBDSGN ont fait l’objet de plusieurs publications dans diverses revues spécialisées en art graphique et d’une monographies aux Editions Pyramyd, dans la collection design&designer.

En parallèle, il développe un travail d’atelier plus formel sur toile. Ses différentes recherches le conduiront sur des chemins plus en épaisseur, à la recherche de nouvelles textures et de sujets plus figuratifs, avec cette envie d’intégrer toute cette esthétique dite « de rue » dont il est issu. Ainsi, il enduit ses toiles de ciment en guise de préparation, afin d’y accueillir son travail pictural avec la volonté d’y retrouver l’aspect des murs qu’il habille.

Les œuvres d’Arnaud Liard sont empreintes de ce parcours, traduisant son intérêt pour l’architecture, la ville et ses matières. Il théâtralise, met en scène des sujets volés aux quatre coins de la ville, recompose les paysages urbains, maquille la ville aux pigments de ciment, lui ajoute des postiches, la remodèle à sa convenance et la fait transpirer sur la toile.

  • Vernissage samedi 1er décembre 2012
  • exposition  jusqu’au 15 janvier 2013

Galerie Jamault

 

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité