• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Anne Hidalgo, en vidéo son programme pour les municipales de 2014

Anne Hidalgo
Anne Hidalgo – Photo by Laurélia Torno

Anne Hidalgo a vu le jour en Andalousie le 19 juin 1959. En 1974, sa famille est naturalisée par décret ministériel. En 1994, elle adhère au parti socialiste et en 2001, suite à l’élection de Bertrand Delanoë, devient première adjointe chargée de  l’égalité femmes-hommes et de l’adaptation de la ville aux rythmes familiaux et professionnels des Parisiens. En 2008, lorsque Bertrand Delanoë est réélu, Anne Hidalgo devient alors  première adjointe en charge de l’urbanisme et de l’architecture.  Le 4 septembre 2012 elle fait sa déclaration de candidature pour les municipales de 2014.

« Je connais et j’aime Paris, une ville que j’ai servie depuis 2001 en tant que première adjointe de Bertrand Delanoë ; une ville dans laquelle je vis depuis 30 ans. Je veux être utile aux Parisiens et je fais de Paris mon engagement exclusif » Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a présenté ce dimanche matin, 8 décembre 2013, son programme en temps que maire de Paris si elle était élue en mars prochain. Dans son discours, elle a notamment  indiqué qu’elle poursuivra, sur de nombreux points, la politique de Bertrand Delanoë, une politique qui sera basée sur 7 grandes priorités représentant un investissement global de 7 milliards d’euros,  montant réparti sur la durée de son mandat. Anne Hidalgo, qui qualifie son programme d’audacieux et de réaliste, a baptisé sa campagne  « Paris qui ose ». Promettant de ne pas accroître la pression fiscale, elle indique qu’elle s’appuiera sur d’autres leviers pour financer l’ensemble de son programme.

 Végétaliser la ville par le développement de l’agriculture urbaine avec des potagers et des vergers suspendus, circuler autrement avec la création, en libre-service; d’un réseau de scooters électriques pour réduire la pollution, mais aussi se chauffer plus intelligemment et  traiter ses déchets de façons plus efficace.  Telles seront ses principales ambitions pour la qualité environnementale de Paris. Un milliard d’euros seront ainsi consacrés à la transformation de Paris en une métropole  intelligente et agréable à vivre.

La Culture 

Rendre la culture plus accessible :

  • Mettre en place un dispositif de conservatoire hors les murs qui permette à tous les petits parisiens de bénéficier d’une initiation à la musique dans le cadre de l’école primaire;
  • L’éducation à l’image, à l’éducation des ooeuvres d’art;
  • La création d’espaces de co-working dans les bibliothèques;
  • L’adaptation des horaires des musées aux rythmes de la vie des parisiens, avec des ouvertures plus tardives et l’accès à une bibliothèque dans chaque arrondissement le dimanche;

La création artistique :

  • Installation de nouveaux espaces pour les artistes ; ateliers-logements, ateliers mutualisés, ateliers pour de courtes durées, salles de répétition, lieux éphémères dans les bâtiments municipaux en travaux;
  • Décloisonnement de la vie culturelle parisienne, rapprochement des pratiques amateurs à celles des professionnels, création de passerelles  entre les institutions publiques et les secteurs du privé, favoriser l’émergence de lieux mêlant artistes et entrepreneurs;
  • Soutien renforcé au milieu musical et notamment  aux salles de concert;
  • Priorité sera donnée aux artistes émergents dans le secteur du spectacle du vivant (musique, théâtres, formes hybrides). Création d’une régie culturelle permettant la mutualisation des moyens techniques et logistiques qui accompagnent les nouveaux projets artistiques;
  • Intensification des achats d’art visuels par le Fonds municipal d’art contemporain;

Développer l’art dans les espaces publics :

  • Dédier 1% des  budgets consacrés aux grandes opérations d’urbanisme a des créations artistiques;
  • Soutenir le Street Art en lui dédiant certains murs de la ville et des bâtiment municipaux;

Se projeter dans le futur du Paris numérique :

  • Numérisation et mise en ligne des collections municipales sur des portails publics de qualité;
  • Etendre au transmédia le fonds d’aides au court métrage afin de valoriser de nouvelles écritures comme le web documentaire;
  • Création d’une première salle immatérielle;

Accompagner les entreprises culturelles :

  • Soutenir les entrepreneurs culturels;
  • Mobiliser les bailleurs sociaux pour minorer le prix des loyers;
  • Faciliter la concertation des professionnels en ayant un référent unique par exemple pour les libraires, les galeristes ou un guichet unique pour les tournages;
  • Développer les mécénats et le financement participatif  en faveur des créateurs et des entrepreneurs culturels;

Dans un sondage Ipsos publié ce 5 décembre par le supplément ParisObs du « Nouvel Observateur », il apparaît que 90% des Parisiens ont plutôt une bonne opinion de l’offre culturelle proposée dans la capitale. En résumé, Anne Hidalgo veut faire (enfin) de Paris une ville où il deviendra plus facile de se loger, où l’innovation aura une place plus importante, avec pour  les consommateurs des sources d’alimentation plus proches, des transports plus écologiques et plus efficaces, des logements plus accessibles pour les plus démunis, avec des accès aux soins plus performants, et où la culture aura, au sein de la capitale,  une  place des plus importantes.

La conférence de presse en vidéo de Anne Hidalgo 

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité