0

Ambitieux partenariat entre Le Monde et L’AFP

Que se passe-t-il aux frontières de l’Iran? Qui les traverse, dans quel sens et dans quel but? Au moment où les sanctions économiques et la guerre en Syrie font monter la pression sur l’Iran, les journalistes du Monde et les photographes de l’AFP se sont lancés dans un périple de 8620km autour de la république islamique,de Khasab,petite ville omanaise sur le détroit d’Ormuz, au port pakistanais de Gwadar, sur l’océan Indien, en passant par le Caucase. De ces frontières à la fois poreuses et impossibles à franchir, ils ramènent un carnet de route où se croisent enjeux géopolitiques et rencontres inopinées avec des marchands,des mollahs, des espions, des exilés, des contrebandiers, des pèlerins, des réfugiés.

Les reporters du Monde et les photographes de l’AFP ont longé les 8.620 kilomètres de frontières terrestres et maritimes de l’Iran pour faire partager, à travers une série de reportages publiés dans le quotidien, du 23 juillet au 5 août, la réalité contrastée de ces 15 pays limitrophes.

Ces reportages sont édités dans la logique d’un voyage, dans le sens des aiguilles d’une montre, autour de l’Iran, d’Oman – détroit d’Ormuz – jusqu’à Gwadar – Océan indien -, à la fois carnet de route et manuel de géopolitique appliquée.

Les journalistes du Monde et de l’AFP auront ainsi saisi sur le papier et à travers leurs objectifs, les petites et grandes histoires des 15 voisins de Téhéran : à Oman, Dubaï, Kish, Bassorah, Nadjaf, Bagdad, Suleimanieh, se seront rendus aussi en Arabie Saoudite, au Qatar, à Bahreïn, au Koweit, en Turquie, en Arménie, en Azerbaïdjan, au Turkménistan, en Afghanistan et au Pakistan.

Ramin Haerizadeh, artiste iranien installé à Dubaï depuis 2009, dans son atelier, le 19juillet. Photos:Marwan Naamani, basé à Dubaï

Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : admin

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !