• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

72 artistes contemporains s’engagent pour Madagascar

François Boisrond
Sans titre,
François Boisrond, 2012,
peinture acrylique sur volet
en bois Zafimaniry

72 artistes contemporains s’engagent pour Madagascar. Ils ont réalisé, à partir de portes et volets sculptés par les Zafimaniry, peuple des hauts plateaux malgaches, 72 oeuvres qui invitent à porter un double regard sur la culture Zafimaniry et l’art contemporain. L’intégralité des bénéfices de la vente de ces oeuvres sera consacrée à des actions en faveur de populations démunies, vivant avec moins d’un US$ par jour. Les habitants du village d’Antoetra, source des savoir faire Zafimaniry, auront ainsi accès à l’eau, à la santé, à l’éducation et à un habitat digne, respectant leur culture.

LES ARTISTS ANGELS POUR MADAGASCAR

Jef AérOsOL – Pierre ArDOuViN – CHrisTiAN AsTuGueVieiLLe – VirGiNie BArré – YOurY BiLAK MAHi BiNeBiNe – frANçOis BOisrOND – MATHieu BriAND – ALAiN BuBLex – rOLAND CAsTrO – CHAN JeAN CLerTé JeAN COrTOT – JeAN DAViOT – ALAiN DeCLerCq – MArie DeNis – DewAr & GiCqueLHerVé Di rOsA NOëL DOLLA – sOPHie eLBAz – fAz – GréGOrY fOrsTeNer – fKDL – GérArD frOMANGer ANTONiOGALLeGO – ANDréGAs – VALérYGrANCHer – sPeeDYGrAPHiTO – BéreNGèreHéNiN YANN KersALé – PeTer KLAseN – Yuri KuPer – L’ATLAs – ArNAuD LABeLLe-rOJOux – JeAN Le GAC JuLie LeGrAND – MArie LePeTiT – iris LeVAsseur – eMeriC LHuisseT – PHiLiPPe MAYAux – MATHieu MerCier – iVAN MessAC – eriC MiCHeL – ANDrei MOLODKiN – MisT – PATriCK O’reiLLY LuCY eT JOrGe OrTA – YuJirO OTsuKi – PHiLiPPe PAsquA – sTéPHANe PeNCréACH – LAureNT PerNOT GerALD PeTiT – erNesT PiGNON-erNesT – BArBArA POrTAiLLer – eLizABeTH De POrTzAMPArC BerNArD PrAs – rCf1 – HuGues reiP – rerO – JuLiANNe rOse – NiCOLAs ruBiNsTeiN – BeNJAMiN sABATier – BriGiTTe sABY – sArKis – JeANNe susPLuGAs – TeMANDrOTA – THe BLOOD NexT DOOr sTéPHANe TrOis CArrés – YVeLiNe TrOPéA – MArC VAN PeTeGHeM – VLADiMir VeLiCKOViC fABieN VersCHAere – JACques ViLLeGLé – MAKHi xeNAKis – DOMiNique ziNKPé.

A Madagascar, les besoins sont immenses. Peintres, plasticiens, architectes et designers s’engagent.

Malgré les multiples efforts déployés localement par de nombreux acteurs pour améliorer des situations très difficiles, il reste encore beaucoup à faire ; parce que des populations, dans un extrême dénuement, n’ont accès ni à l’eau, ni aux soins médicaux les plus élémentaires, ni à un habitat salubre, ni à la moindre possibilité d’éducation ; parce que la culture des zafimaniry s’éteint au fur et à mesure de la déforestation et qu’elle est le fondement même de leur existence ; parce que Madagascar est l’un des pays les plus pauvres de la planète ; 72 artistes de renom se sont engagés, dans un grand mouvement d’entraide, pour révéler au monde l’existence des sculpteurs zafimaniry et de leurs conditions de vie. en intervenant sur les portes et volets réalisés par les les sculpteurs du village d’Antoetra ils ont donné naissance à un ensemble de 72 oeuvres uniques, surprenantes, hybrides suscitant une émotion particulière.

En faisant don de leurs oeuvres, les Artists Angels soutiennent les actions de l’ONG Des Villages et des Hommes, destinées à préserver la dignité des personnes les plus démunies. Artists Angels pour Madagascar : 72 oeuvres à deux visages « Je peux changer en échangeant avec l’autre, sans me perdre pourtant ni me dénaturer », se plaisait à dire edouard Glissant.

Telle est sans doute l’idée qui a guidé les artistes lorsqu’après un voyage de 10 000 km, les portes et volets d’Antoetra, magnifiquement sculptés, sont arrivés dans leurs ateliers. De cette rencontre inattendue avec un objet porteur d’altérité sont nés un enthousiasme, une liberté, un désir ouvrant l’imaginaire. L’émotion, la vitalité et le travail de chaque artiste se sont exprimés transversalement dans cette exposition spontanée.

Chacune des oeuvres présente deux visages, l’un porteur de l’expression du savoir-faire ancestral et l’autre celui de l’art contemporain. elles révèlent une fusion à quatre mains, invitant le double regard, source d’étonnement esthétique et philosophique.

Une démarche humaniste. La démonstration que dans le mot partage, s’entend le mot art.

zafimaniry signifie : « descendants de ceux qui désirent… »

Les zafimaniry (prononcer zafmanir), enclavés entre le pays Betsileo déboisé et le pays Tanala, où subsistent quelques forêts, ont hérité des désavantages de chacun : le froid et l’humidité. un pays de brumes, à la limite des hauts plateaux qui forment l’échine de l’île, au sud-est de Madagascar. Mais lorsque le soleil éclaire leur village, les magnifiques boiseries sculptées ainsi que l’architecture de leur maison prennent toute l’ampleur de la beauté du savoir-faire zafimaniry et révèlent leur talent. Détenteurs de ce merveilleux travail du bois, les zafimaniry se transmettent cette connaissance ancestrale de génération en génération.

La forêt est leur environnement nourricier et la source de leur culture. Les divers interdits qu’on trouve encore chez eux correspondent à un respect profond de la nature et de la forêt en particulier : on se sacrifie dans le plein sens du terme avant de toucher à un arbre ou à la forêt. il en résulte une économie de la frugalité car demeurer « zafimaniry » conditionne l’intégrité de la forêt mais également celle des hommes qui y vivent.

Leur savoir-faire s’exprime dans la construction de leurs maisons au toit en bambou tressé, toutes assemblées selon la technique tenons et mortaises et dont les volets, les portes, les poutres et les objets du quotidien portent des motifs sculptés qui représentent des valeurs culturelles symboliques (solidarité, hospitalité, respect des ancêtres).

Ces motifs géométriques trahissent non seulement les origines austronésiennes de la communauté mais aussi les influences arabes qui imprègnent la culture malgache. Bien que le nombre de motifs soit limité, la créativité des artisans est telle qu’il n’y a pas deux pièces identiques, par combinaison de ces motifs.

Apprivoiser les esprits de la forêt

Les signes, gravés sur les portes et volets, disposés face aux quatre points cardinaux, rappellent les rayons du soleil, de l’abeille et de sa ruche qui forment la communauté idéale. Mais aussi l’oiseau qui toujours voit de loin, le serpent, discret maître des sentiers forestiers, l’araignée, la petite bête au grand territoire. Organisés selon des combinaisons ésotériques, ces signes reflètent les croyances populaires des malgaches et les relations que ces derniers entretiennent avec le monde invisible.

A propos de l’ONG « Des Villages et des hommes »

Des Villages et Des Hommes a été créée en 2008. sa vocation est d’agir pour préserver la dignité des personnes les plus démunies en leur procurant des maisons neuves, l’accès à l’eau, aux soins et à l’éducation.

Concrètement, Des Villages et des Hommes construit ou reconstruit des villages, des écoles, des dispensaires, des sanitaires, des lavoirs et des équipements publics, assure l’accès à l’eau… L’ONG soutient également le développement économique en favorisant la création d’activités et, d’une manière générale, par toute action concourant à développer une économie locale et à augmenter les revenus des populations des villages défavorisés.

Des Villages et des Hommes construit ou reconstruit des villages, des écoles, des dispensaires, des sanitaires, des lavoirs et des équipements publics, assure l’accès à l’eau…

Vente caritative Christie’s Paris le mercredi 30 janvier 2013 à 20h

Des Villages et des hommes

  •  55 rue eDOuArD VAiLLANT
  • 92300 LeVALLOis PerreT
  •  info@desvillagesetdeshommes.com
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité