Des mots sur les maux…

salafistes

Le terrorisme a endeuillé cette période de ramadan et anime les nombreuses conversations des repas de rupture du jeûne. Recevant à cette occasion Bernard Cazeneuve, le ministre de l'intérieur chargé des cultes, Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris s'est dit inquiet.
Inquiet il y a de quoi ; et comment ne pas l'être face à cette ascension du salafisme qui déstabilise l'éd...

Vous devez être abonné pour visionner cet article. Pour vous abonner à 1€/mois jusqu'au 24/12/2018 : Cliquez ici

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Liberté Egalité Informés

Liberté Egalité Informés : Informer n’est pas un délit

Le collectif "Informer n'est pas un délit", qui rassemble de nombreux journalistes de la ...

aliments bios dans les cantines

aliments bios, Turquie, Baleines, Notre-Dame-des-Landes etc… sont dans la revue de presse

L'enquête progresse au lendemain de l'attentat-suicide qui a fait 10 morts à Istanbul mardi ...

Black M

Black M : pourquoi tant de Mots et de Maux ?

Après trois jours d'intense polémique venue notamment des rangs de l'extrême droite, la mairie ...