• Abonnez-Vous !
    abonnement artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation
Nuit européenne des musées 2018

La Nuit européenne des musées 2018 : Le samedi 19 mai, plus de 3000 musées ouvriront gratuitement leurs portes partout  en France et en Europe, de la tombée de la nuit jusqu’à minuit et un peu plus ! 

La 14e édition de la Nuit européenne des musées se déroulera le samedi 19 mai 2018. Elle s’inscrit dans la programmation de l’Année européenne du patrimoine culturel, mise en place par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne. Avec plus de 2000 musées participants dans 30 pays à travers toute l’Europe, la Nuit européenne des musées s’inscrit légitimement dans l’année européenne du patrimoine culturel. Lieux d’échanges, de rencontres et d’apprentissage, les musées jouent un rôle important dans la transmission du patrimoine, qu’ils soient dédiés aux arts plastiques, à la musique, à la littérature, à l’histoire ou encore à l’artisanat. C’est pourquoi cette année, les musées sont invités à penser leurs événements de manière à ce qu’ils résonnent avec la thématique de l’Europe et du patrimoine culturel européen. Les musées transfrontaliers, ainsi que ceux jumelés à d’autres musées européens, auront un rôle prépondérant dans la valorisation de la place du patrimoine en France et en Europe. Enfin, l’élargissement de l’action d’éducation artistique et culturelle La Classe, l’œuvre ! sera proposé à des musées européens.

« La classe, l’œuvre ! » : une nuit où les élèves sont médiateurs

Le ministère de la Culture et le ministère de l’Education nationale proposent, pour la sixième année consécutive, « La classe, l’œuvre ! », un dispositif commun destiné à rapprocher les musées des élèves, de la maternelle jusqu’au lycée. Toute l’année, les élèves des établissements participants étudient l’œuvre d’un musée puis viennent présenter le fruit de leur travail, le soir de la Nuit européenne des musées, devenant ainsi, à leur tour, des passeurs de culture pour un large public de curieux. En 2017, ce sont 330 musées, 430 projets qui ont étés étudiés et présentés par plus de 700 classes impliquant 13 500 élèves qui ont participé à ce programme d’éducation artistique et culturelle.

Le site de la  Nuit européenne des musées :
https://nuitdesmusees.culturecommunication.gouv.fr/

https://nuitdesmusees.culturecommunication.gouv.fr/Actualites

Quelques exemples de programme à Paris et en Île-de-France :

• Pour sa première participation, la Conciergerie propose des visites contées autour de l’installation « Détournement » de Stéphane Thidet, qui fait écho à l’inondation de la crue de 1910. Cette oeuvre invite à s’interroger sur la place de la Seine dans la capitale, sur son rôle naturel, historique et structurel. Elle prolonge la réflexion sur la réappropriation du fleuve et de ses berges par les Parisiens et sur le devenir de l’Ile de la Cité.

• Première participation également pour le Jeu de Paume, qui propose une visite commentée de l’exposition « Raoul Hausmann. Un regard en mouvement » : une plongée dans l’oeuvre photographique d’un artiste clé du XXe siècle. Découverte également de l’exposition « Susan Meiselas. Médiations ». Cette rétrospective consacrée à la photographe américaine réunit une sélection d’oeuvres des années 1970 à nos jours.

Le musée Picasso consacre une exposition à l’histoire de Guernica, tableau parmi les plus connus au monde. En résonance dans la cour de l’Hôtel Salé, l’artiste Renaud Auguste Dormeuil propose l’installation « I will keep a light burning », qui va reproduire à l’aide de 1000 bougies le ciel étoilé de la ville de Guernica, tel qu’il était durant la nuit précédant le bombardement le 26 avril 1937.

• Au musée d’Art Moderne de la ville de Paris : rétrospective « Jean Fautrier, matière et lumière », qui rend hommage à cet artiste au parcours solitaire, considéré comme l’un des précurseurs de l’art informel. Parallèlement, spectacle de danse « Event » par le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. Sous la direction de Robert Swinston, les danseurs investissent tous les espaces du musée avec la performance de danse « Event » du chorégraphe Merce Cunningham.

• « La nuit Monet » au musée d’Orsay : plusieurs chefs-d’oeuvre de Claude Monet à redécouvrir avec des guides, mais aussi des concerts du Big Band Umlaut dont un dédié au jeune public. Dans le cadre de « La classe, l’oeuvre ! » des élèves de primaire réaliseront, en musique, une oeuvre collective inspirée du jardin de Claude Monet à Giverny ; Au musée de l’Orangerie l’exposition « Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet », met en perspective l’œuvre de Monet avec les tableaux de Pollock, Rothko, Mitchell et Riopelle. Atelier de pratique artistique pour les familles avec réalisation des nymphéas avec des pastels et collages et concert final du Quartet Julien Pontvianne.

• Au musée Gustave Moreau, le comédien Paul Hamy incarne le personnage d’Alexandre le Grand dans le merveilleux texte de Laurent Gaudé, “Le Tigre bel de l’Euphrate“, mis en scène par Olivier Dhénin.

• Au musée de l’Homme, visite de l’ exposition « Néandertal l’Expo ».

Projections “Quand la préhistoire fait son cinéma : des Hommes et des cavernes”. Projection dans l’auditorium des films drôles et décalés sur la Préhistoire. Ma science animée : atelier ludique et convivial de découverte en famille de « Néandertal l’Expo », à partir de courts-métrages d’animation.

La classe, l’œuvre ! : « Madame de Néandertal, Journal intime » : découverte de la rencontre des hommes de Néandertal avec les Homo Sapiens, à travers des saynètes mises en scène et interprétées par des élèves du lycée Jean-Racine (Montdidier, Somme).

Au Palais des Beaux-Arts – École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, visite de l’exposition « Images en lutte – la culture visuelle de l’extrême gauche en France (1968-1974) », en compagnie des commissaires de l’exposition, Philippe Artières et Eric de Chassey, ainsi que d’Anne-Marie Garcia pour la section des affiches de l’Atelier populaire.

• « Vive la Mariée » au château de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne), l’exposition illustre l’évolution de cette tenue emblématique de la fin du XVIIe siècle jusqu’aux années 1930. Également à voir : la mise en lumière des installations artistiques dans le jardin, de la danse, visites libres du château….

• Le MAC/VAL, Musée d’art contemporain du Val-de-Marne propose une riche programmation faîte de performances, visites, ateliers, projection, concert et rencontres, et notamment des performances dansées imaginées par Fouad Boussouf avec la Cie Massala au cœur de l’exposition de Kader Attia « Les racines poussent aussi dans le béton »; un concert de musique-monde avec Mohamed Lamouri & le Groupe Mostla; une visite gustative proposée par le studio SLURP (Jean-Baptiste Gautier et Antoine Gonnot). Artistes, cuisiniers, designer culinaires proposent une véritable expérience esthétique multi sensorielle,…

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

tapisserie picasso

Tapisserie ? De picasso à Messager

Le musée Jean‐Lurçat de la Ville d’Angers propose une traversée de l’histoire de la ...

Imago - Portraits photographiques

Imago : quand ? un portrait photographique devient-il une oeuvre d’art !

Imago, le nouvel accrochage du département de la photographie, offrira au visiteur une approche ...

Saint-Quentin-en-Yvelines

Passez l’été à Saint-Quentin-en-Yvelines

Dans son nouveau numéro de juillet-août du Sqy Mag, Saint-Quentin-en-Yvelines vous invite à découvrir ...