A la Une
0

Roger Edgar Gillet : Les années abstraites 1951-1962

Roger Edgar Gillet : Les années abstraites 1951-1962

La Galerie Guigon présente une sélection des 10 premières années de peinture de Roger Edgar Gillet dont le tableau « terre sans pain » de 1954 qui fait référence au documentaire de Luis Buñuel de 1933.

Peintre et graveur, Roger-Edgar Gillet a suivit les cours de l’École Boulle de 1939 à 1943 avant d’enseigner à l’Académie Julian. Idéalisant dans un premier temps sa recherche artistique dans une esthétique abstraite, Il est alors associé à l’Abstraction lyrique européenne, aussi dénommée Art informel ou Nouvelle École de Paris avec des peintres comme Georges Mathieu, Pierre Alechinsky, Jean Messagier, Serge Poliakoff, Jean-Paul Riopelle, Jean Fautrier, Hans Hartung ou Zao Wou-Ki…

Sa première exposition personnelle a lieu en 1953 à la galerie Craven, à Paris, et l’année suivante, il reçoit les prix Fénéon et Catherwood avant de partir pour les États-Unis. À son retour, il expose à la galerie Ariel fondée par Jean Pollack qui affirme clairement la ligne de sa galerie, notamment avec l’exposition de 1964 « 15 peintres de ma génération ». Ces peintres sont des amis de Gillet, surtout Albert Bitran, Jacques Doucet (peintre), André Marfaing, Maryan, Jean Messagier, Paul Rebeyrolle…

À partir des années 1960, Roger-Edgar Gillet se tourne vers la figuration, et l’humanité devient le sujet central de son œuvre. Sa production se présente clairement sous forme de séries : Les Poux, Les Juges, Les Bigotes, Marilyn, Les Musiciens, Les Mutants… Par ailleurs, il n’hésite pas à citer des thèmes de la peinture religieuse tels que La Cène ou la Crucifixion. Il traite également le paysage, par ses Villes et ses Marines.

Esthétiquement, on peut rapprocher Gillet avec Goya et le flamand James Ensor. Il peut être rattaché à la Nouvelle figuration et au courant expressionniste. Il fait partie du comité de sélection du Salon de mai avec lequel il se rend à Cuba en 1967 et participe à la réalisation d’une fresque collective à La Havane. Il cessera de peindre en 1998. On le retrouve avec plaisir jusqu’au 29 avril en la galerie Guigon qui a souhaité présenter les premières années (1951- 1962 ) de son œuvre, époque à laquelle l’artiste cherchait déjà le regard et aimait avant tout la peinture pour elle même, en dehors des « écoles ».

Roger Edgar GILLET (1924-2004) – Sans titre – Huile sur bois – 71 x 120 cm. 1953

Informations pratiques :

Roger Edgar GILLET « Terre sans pain » Peintures 1952 – 1962
Exposition du 25 février 2017 au 29 avril 2017

Galerie Guigon
39 rue de Charenton
75012 PARIS

www.galerie-guigon.com

Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : Jean Marc Lebeaupin

Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !