• Participez au sixMic Crowfunding !

Nicole Garcia : Présidente du 28ème Festival du film britannique de Dinard

Nicole Garcia Présidente du 28ème Festival du film britannique de Dinard

L’actrice, réalisatrice et scénariste Nicole Garcia présidera la 28e édition du Festival du film britannique de Dinard. 

Fidèle à sa politique artistique, cette 28e édition du festival du film britannique de Dinard, placée sous la direction artistique de Hussam Hindi, reflètera plus que jamais l’essence même du festival qui est de permettre à des films rares, originaux, indépendants et sans concession de rencontrer des distributeurs et le public français tout en montrant la production britannique de l’année, dans toute sa diversité.

Devenu l’incontournable rendez-vous d’automne du cinéma britannique sur la Côte d’Émeraude, le festival du film affiche plus de 31 000 entrées sur 5 jours et propose une programmation haute en couleurs : Fictions, documentaires, animation, comédies, drames, thrillers… soit 30 longs métrages dont 6 films en compétition, une compétition Shortcuts, des hommages, des leçons d’image et masterclasses.

Chaque festival accueille un jury prestigieux composé de personnalités du cinéma britannique et français qui décernent de nombreux prix dont le très convoité « Hitchcock d’or » qui sera, cette année, remis par Nicole Garcia, Présidente du jury 2017.

Actrice depuis 1968, Nicole Garcia a tourné avec les plus grands metteurs en scène, amorçant une belle carrière grâce à Bertrand Tavernier dans Que la fête commence en 1974 qui sera suivie des collaborations avec Philippe de Broca, Jacques Deray, Alain Resnais, Claude Lelouch, Bertrand Blier, Claude Miller, Pierre Schoendoerffer, Sam Karmann, Jacques Rivette, Lucas Belvaux, Sébastien Lifshitz ou Jean-Paul Rappeneau.

Nicole Garcia est la seule à avoir été nommée dans 6 catégories différentes aux César: Á savoir celui du meilleur film (Le Fils préféré en 1995, Place Vendôme en 1999), du meilleur réalisateur (Le Fils préféré en 1995, Place Vendôme en 1999), du meilleur scénario (Place Vendôme en 1999), de la meilleure actrice (Mon Oncle d’Amérique en 1981, Les Mots pour le dire en 1984, Péril en la demeure en 1986), de la meilleure actrice dans un second rôle (Betty Fisher et autres histoires en 2002) et celui du meilleur premier film (Un week-end sur deux en 1991).

Présenté en compétition au Festival de Cannes en 2016, son dernier film Mal de pierres, drame intime avec Marion Cotillard et Louis Garrel, a été nommé en 2017 dans 8 catégories aux César 2017 dont meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure adaptation et meilleure actrice pour Marion Cotillard.

Le Jury que Nicole Garcia présidera, sera constitué de l’écrivain scénariste Philippe BESSON, de la réalisatrice, actrice, scénariste Valérie DONZELLI, des acteurs  Vincent ELBAZ et Roger Allam, des actrices Clémence POESY, Mélanie THIERRY et Alice LOWE, ainsi que du producteur Michael RYAN. Plusieurs invités seront hommagés, les acteurs Jim Broadbent et Phil Davis ainsi que le réalisateur Christophe Smith.

6 films seront en compétition pour le Hitchcock d’Or, des films reflétant encore une fois les combats et conflits –internes ou politiques– de toute une population confrontée de gré ou de force à l’enfermement, lié à la décision du Royaume-Uni de sortir de l’Union Européenne.

  • A Prayer Before Dawn (Une Prière avant l’aube) – 2017 – 116’ – de Jean-Stéphane Sauvaire
    L’histoire vraie de Billy Moore, jeune boxeur anglais incarcéré dans une prison en Thaïlande pour détention de drogue. Dans cet enfer, il est rapidement confronté à la violence des gangs et n’a plus que deux choix: mourir ou survivre.  Lorsque l’administration pénitentiaire l’autorise à participer à des tournois de Muay-Thai, Billy donne tout ce qui lui reste.
  • God’s Own Country (Seule la terre) – 2017 – 104’ – de Francis Lee
    Johnny travaille du matin au soir dans la ferme de ses parents, perdue dans le brouillard du Yorkshire. Il essaie d’oublier la frustration de son quotidien en se saoulant toutes les nuits au pub du village et en s’adonnant à des aventures sexuelles sans lendemain. Quand un saisonnier roumain vient travailler pour quelques semaines dans la ferme familiale, Johnny doit faire face à des sentiments jusqu’alors inconnus. Une relation intense naît entre les deux hommes, qui pourraient changer la vie de Johnny à jamais.
  • England is mine (Steven before Morrissey) – 2017 – 94’ – de Mark Gill
    Un portrait de Steven Patrick Morrissey montrant sa jeunesse à Manchester dans les années 1970, avant qu’il ne devienne le chanteur emblématique du groupe de rock The Smiths.
  • Daphne – 2017 – 94’ – de Peter Mackie Burns
    La vie de Daphne est un véritable tourbillon. Aux folles journées dans le restaurant où elle travaille succèdent des nuits embrumées terminées dans les bras d’inconnus. Elle est spirituelle, drôle et aime faire la fête, mais sous sa personnalité à l’humour acerbe Daphne n’est pas heureuse.  En conflit permanent avec sa mère, elle reste bloquée dans une routine et peine à aller de l’avant. Lorsqu’elle sauve la vie de Benny, un épicier poignardé devant ses yeux lors d’une tentative de vol, sa carapace commence à se briser. Peu à peu, Daphne réalise la nécessité d’un grand changement dans sa vie.
  • Jawbone – 2017 – 91’ – de Thomas Napper
    Jim McCabe est un ancien champion de boxe junior à la dérive qui semble toujours chercher les réponses à ses problèmes aux mauvais endroits. En pleine détresse, Jim retourne au club de boxe de son enfance, auprès de la seule famille qui lui reste: Bill, le patron, Eddie, l’entraîneur et Joe, l’organisateur de combats. Il reprend l’entraînement après de longues années loin des rings, prêt à risquer sa vie pour retrouver sa dignité et se refaire une place dans le monde de la boxe.
  • Pili – 2016 – 80’ – de Leanne Welham
    Pili est ouvrière agricole dans la campagne tanzanienne. Elle peine à nourrir ses enfants avec 2 piètres dollars par jour et s’évertue tant bien que mal à dissimuler sa séropositivité. Quand elle apprend qu’un étal se libère sur le marché, elle voit une lueur d’espoir. Mais avec seulement 2 jours pour réunir l’argent nécessaire à son obtention, elle est obligée de prendre des décisions lourdes de conséquences. Jusqu’où sera t-elle prête à aller pour une vie meilleure?

Une vingtaine de films seront proposés en avant-première et hors-compétition, Victoria and Abdul de Stephen Frears ayant été choisi comme film d’ouverture. Une séance jeune public à partir de 6 ans est programmée : Revolting Rhymes – Un Conte peut en cacher un autre (61’) de Jan Lachauer & Jakob Schuh

La compétition de courts-métrages sera présidée cette année par l’immense réalisateur britannique  Shane Meadows, et sera récompensée par un prix du public et par un Hitchcock SHORTCUTS, remis par un jury franco-britannique. Sont en Compétition :

  • Ghosted (10’) de Nev Pierce, avec Alice Lowe, Christien Anholt…
  • The Nest (21’) de Jamie Jones, Avec Vicky McClure, Amy Bowden…
  • Domestic Policy (7’) de Alicia MacDonald, avec Lesley Manville, Peter Wight, Alex Macqueen…
  • Edith (15’) de Christian Cooke, avec Peter Mullan, Michelle Fairley…
  • Dear Marianne (6’) de Mark Jenkin
  • The Party (15’) de Andrea Harkin, avec Anthony Boyle, Niall McNamee, Eileen O’Higgins…
  • Bad Advice (7’) de Matthew Lee, avec Carrie Cohen, Simon Greenall, Holly Joyce…
  • White Riot: London – Documentaire (9’) de Rubika Shah
  • The Driving Seat (9’) de Phil Lowe, avec Janie Dee, Dennis Herdman, James Lailey…
  • Homegrown – animation (9’) de Quentin Haberham
  • We Love Moses (15’) de Dionne Edward, avec Danaë Jean Marie, Jerome Holder, Raphel Famotibe…

Et tout au long du festival :

de nombreuses masterclasses et des rencontres,

  • une exposition à « La Galerie Alfred » de François Ravard, auteur de bandes dessinées, qui raconte la région autrement, en s’éloignant des aquarelles plus « classiques », pour proposer de petites scènes de plage décalées, toujours tournées vers l’humour et la tendresse.
  • Du street art avec HEOL ART, jeune artiste peintre rennais, spécialiste de fresques grands formats, s’amusant au grès des rencontres à partager ses couleurs et sa passion.
    Voyageur et aventurier, il se considère comme un peintre tout terrain adorant les défis et les projets artistiques sans limites. Performance de street art avec la création « live » d’une grande fresque murale.
  • Un LIVE MUSIC avec The Indies Band Jeudi 28 septembre, Bar du Palais des Arts, à partir de 23h

Programmation, horaires et toute info pratique : http://www.festivaldufilm-dinard.com

Bande-annonce : 28è Festival du film britannique de Dinard

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Exodus : Gods and Kings by Ridley Scott

Exodus : Gods and Kings est l’histoire d’un homme qui osa braver la puissance ...

César 2015

César 2015 – Liste Officielle des Nominations

Les Césars 2015 seront décernées le 20 février prochain au Théâtre du Châtelet en ...

Punk's Dead

le film « PUNK’S DEAD » recherche son distributeur !

James Anthony Merendino, né le 11 Janvier 1969 est un réalisateur et scénariste américain. ...