Nathalie Junod Ponsard : Le Dépli de la lumière

Nathalie Junod Ponsard - Le Dépli de la lumière

Nathalie Junod Ponsard entraîne le passant /visiteur en un jeu de regard au mouvement continu par le déplacement de la vision, le regardeur découvre la sensation. 

Depuis le 4 juillet 2017, dès la tombée de la nuit et jusqu’à 1 heure du matin, «Le Dépli de la lumière», la nouvelle œuvre permanente et monumentale de l’artiste Nathalie Junod Ponsard. Cette œuvre in situ, conçue spécialement pour ce bâtiment réalisé par l’architecte Jean Mas, place la lumière comme matériau de construction de l’œuvre et en sublime le lieu. L’artiste émerveille le passant en créant pour ce nouveau site, trois œuvres à l’intérieur de trois Média-box de verre accrochées aux façades, faites de longueurs d’ondes lumineuses, de variations chromatiques et de mouvements continus savamment orchestrés, programmés et diffusés par des projecteurs LED. L’œuvre circule dans la peau du bâtiment, de façon invisible, faisant le tour du site dans un mouvement lent pour apparaître au visiteur dès qu’elle atteint les structures de verre, se déplaçant de l’une à l’autre depuis la façade de côté, elle s’achemine vers le haut de la façade principale puis, descend au rez-de chaussée à hauteur des piétons, à la droite de l’entrée. 420 tableaux la composent, ils se déroulent dans une séquence de 28 minutes, formant une boucle incessante jusqu’au cœur de la nuit. Cette oeuvre de lumière, aux longueurs d’onde choisies, génèrent des énergies spatiales en lien très étroit avec le lieu qu’elles investissent. Elles sont au nombre de 22, diffusées par les 157 projecteurs Barres-Led qui constituent l’œuvre matériellement. Une programmation DMX a été créée et enregistrée dans un SOLANO, qui mémorise l’oeuvre et la diffuse de façon automatique et constante chaque soir.

L’artiste engendre ici une continuité entre les trois œuvres, une fluidité de la lumière qui se verra parfois ponctuée de micro-programmations intercalaires. Ces espaces picturaux, divisés en trois Média-box reçoivent alternativement chacun, un dispositif chromatique qui s’étend de l’une à l’autre dans un glissement successif où les structures de verre définissent le cadre des zones picturales, où la lumière tourne, se déplace en un mouvement continu de palette en palette. En une chorégraphie lumineuse, en un rythme lancinant et des temps différés, le dispositif chromatique sort d’un cadre pour se prolonger en un autre. Ici, le paramétrage de la densité lumineuse et chromatique dans une évolution temporelle crée des densités nouvelles. Chacune des Média-box est le miroir d’un champ d’activité lumineux et vibratoire produit par des variations de tonalités et de couleurs complémentaires ou nuancés : rouge-écarlate/bleu-vert ; orange/bleu-indigo ; pourpre/ orange ; pourpre-rouge/cyan ; cyan/violet ; indigo/orange ; violet/jaune-vert ; vert/magenta ; magenta/orange/rouge ; violet/bleucyan… Ces couples colorés, ces intéractions binaires se déplacent d’une Média-box à l’autre successivement, tel un écho, en un dialogue intime. Avec «Le Dépli de la lumière», Nathalie Junod Ponsard entraîne le passant /visiteur en un jeu de regard au mouvement continu. Par le déplacement de la vision, le regardeur découvre la sensation. Une sorte d’état hypnotique, une expérimentation physique et émotive.

Le Dépli de la lumière : Oeuvre de lumière permanente sur l’immeuble Austerlitz, Avenue Pierre Mendès France, Zac Paris Rive Gauche 75013 Paris – Ateliers 2/3/4 Architecte Jean Mas – Altarea Cogedim

Le site de Nathalie Junod Ponsard : http://www.nathalie-junodponsard.com/

Photo : Image extraite de la vidéo

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Julien Magre - Elles

Julien Magre : Elles à la galerie Le Réverbère

Diplômé des Arts Décoratifs de Paris en 2000,  Julien Magre est bien vite repéré ...

Julia Calfee

RENOMA présente en image et en ambiance le Chelsea Hotel

Julia Calfee exposera pour la première fois en France ses photos témoins des quatre ...

barbara schull

Barbara Schull « sculptures en porcelaines »

Ancrée dans l’art contemporain Barbara Schull est en recherche d’une esthétique forte où règne ...