Maguelone Vidal : Cochlea à la Ménagerie de Verre

Maguelone Vidal

Maguelone Vidal : COCHLEA, une histoire intime du souffle à nos oreilles à la Ménagerie de verre

Maguelone Vidal occupe une place unique sur la scène artistique contemporaine. A la fois musicienne, performeuse et conceptrice de spectacles vivants, elle aime à étudier les relations tant poétiques que sensorielles qui s’établissent entre le corps et le son, et propose aux spectateurs une approche synesthésique de la musique grâce à des installations scéniques et sonores. Des études de piano classique conjuguées avec du saxophone et une passion pour la création contemporaine et la pratique de l’improvisation, des formations auprès de Dave Liebman, Bernard Lubat, Chris Potter, Raymond Boni et Joëlle Léandre ainsi que la participation à de nombreuses formations musicales et interprétations sur les scènes françaises et européennes, ce sont l’ensemble de ces différentes étapes qui ont mené Maguelone Vidal à écrire pour des chorégraphes, des metteurs en scène et à multiplier les performances avec des poètes sonores, des auteurs, des comédiens et plasticiens.

On doit à cette artiste passionnée de performances interdisciplinaires, de nombreuses créations parmi lesquelles « Pour suite » en 2010, compositions musicales faisant écho à des expositions ou des collections d’art contemporain, Le Cœur du son, l’année suivante, une performance à la fois chorégraphique et sonore créée avec le chorégraphe Fabrice Ramalingom et en 2016 Air vivant, une même performance mais faisant appel à cinquante performers volontaires.

Maguelone Vidal nous présente sa création Cochlea à la Ménagerie de Verre à Paris, un spectacle où elle explore les dimensions sensorielles et poétiques du souffle qui, en mettant en mouvement notre corps, nos désirs et pensées, nous apporte inspiration et transport vers un imaginaire jubilatoire et original.

Ainsi, avec Cochlea, l’artiste grâce à un dispositif sonore et scénique original parsemé d’une lumière fine et sensible, nous emmène au pays des sons, ceux qu’elle réalise avec sa bouche, avec ses poumons, avec son saxophone, avec une longue paille plongée dans l’eau, avec un compresseur ou bien encore avec des platines vynils. Si certains sons nous surprennent, tous ont la qualité de transporter les spectateurs dans un voyage perceptif et poétique à la fois collectif et personnel.

Comme l’explique Maguelone Vidal : « C’est un solo de saxophones, voix, platines et petits objets, mais aussi celui d’un corps dans l’espace. Il y sera donc à la fois question de musique, de travail sur le corps, de mise en scène, de dramaturgie et de rapport au public.» Maguelone Vidal fait de la transmission une partie majeure de sa recherche artistique, menant parallèlement à ses créations, de nombreux projets pédagogiques et de création dans divers établissements publics.

Photo : Marc Ginot

Informations pratiques :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

La Légende du Roi Arthur

La Légende du Roi Arthur à Paris et en tournée dans toute la France

Mercredi dernier, 16 septembre, artsixMic a assisté au Palais des Congrès aux ultimes répétitions ...

Laura Arend

Laura Arend en janvier dansera Irma et Yama

La chorégraphe Laura Arend a une double actualité en janvier prochain avec deux pièces ...

Jamie Adkins

Jamie Adkins présente « Circus Incognitus »

Circus Incognitus raconte l’histoire d'un homme au charme lunaire que terrorise l'idée de parler ...