La conquête de l’air s’envole au Grand Palais

conquête de l'air

La conquête de l’air :  100 ans d’histoire à 360°

Du 9 au 14 avril 2016, le Grand Palais, théâtre des premiers salons aéronautiques à l’époque héroïque des débuts de l’aviation, abritera un spectacle grand format consacré à un thème porteur de rêve, et d’enthousiasme : LA CONQUÊTE DE L’AIR.

Le Grand Palais :

Edifié à partir de 1897 pour l’Exposition universelle de 1900, et « consacré par la République à la gloire de l’art français », le Grand Palais se signale par sa nef colossale, surmontée d’une immense verrière armée de fer et d’acier, décor et repère incontournable pour les Parisiens et les touristes longeant la Seine, descendant les Champs-Elysées ou contemplant la perspective des Invalides.

Le Grand Palais accueille depuis l’origine des manifestations artistiques d’importance : salon des Artistes français, salon des Indépendants, salon des Arts décoratifs, Salon d’automne etc., jusqu’à la FIAC… Mais surtout et majoritairement des expositions dédiées à l’innovation technique et à la modernité: le Salon de la Locomotion aérienne s’y tiendra de 1909 à 1951, d’abord annuellement puis tous les deux ans, avant de se poser à l’aéroport du Bourget, pour laisser libre cours aux démonstrations et parades aériennes.

Bruno Seillier : Le chef d’orchestre !

C’est ce rôle historique qui a d’abord décidé Bruno Seillier à en faire le cadre de son spectacle. Comment ne pas être séduit par cette voûte à la fois massive et arachnéenne qui évoque la volière gigantesque de quelque étrange oiseau mécanique, autant que le cockpit géant d’un aéronef monumental ? Un lieu tout désigné par son style et son histoire pour abriter l’évocation de la mythique aventure de la conquête de l’air.

La particularité de Bruno Seillier est de mettre en valeur un lieu à travers le spectacle : comment magnifier un site sans faire disparaître son essence première, comment harmoniser la technologie et le monument historique ?

Les spectacles qu’il a conçus, tant La Nuit aux Invalides que Les Luminessences d’Avignon ou Les écuyers du Temps répondent à ces enjeux et cherchent à servir la beauté des bâtiments sans les rendre méconnaissables. Bruno Seillier régit tous les détails qui composent un spectacle : il imagine les effets visuels, pense leur exécution, écrit le scénario… Son travail est véritablement celui d’un artiste et il vit la création de spectacles comme une expression de sa sensibilité . Bruno Seillier, dans sa conquête de l’air, associe séquences d’avions en vol, images d’archives, vidéo monumentale et infographie, projetées sur écrans géants à 360°, des effets spéciaux et une bande-son détonante, alliant une musique originale, des voix du cinéma et de la scène française et une narration à couper le souffle… La mise en scène sera appuyée par des acteurs insolites : trois aéronefs !

La Conquête de l’AIR : Le SYNOPSIS

Sous les verrières du Grand Palais, le bruit sourd de la chute d’Icare résonne encore, comme l’écho d’un désir éternel de l’humanité: voler… Et, déjà, les vols des pionniers étonnent les foules, les guerriers de 1914 s’affrontent dans le ciel de Verdun, un jour le mur du son est vaincu… Mais toujours la beauté répond au progrès technique : avatar de l’oiseau et de la créature mythologique, l’avion éblouit et fascine.

La conquête de l’air : jusqu’aux premiers pas dans l’espace, une réalisation unique dans ses moyens et son inspiration nous dévoile un siècle de machines volantes et d’hommes de génie dans un lieu magique qui abrita les premiers salons de l’aéronautique. Comme un rouge tissé dans la trame de ces cent années, la vie romanesque de Marcel Dassault, inventeur et industriel, rappelle sans cesse combien l’aventure de la conquête de l’air fut humaine et française.

La conquête de l'air - Le Teaser

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Prévert - Beatrice Fontaine

Prévert, Kosma…et moi. Voilà !

Elle voulait redécorer la plus petite pièce de sa maison, les toilettes, pour en ...

Faits d’hiver

le Festival Faits d’hiver danse sur sa dix-huitième édition

Poursuivant sa ligne de conduite qui consiste à aller de l’avant, à explorer, défricher, ...