• Participez au sixMic Crowfunding !

La citoyenneté au cœur de la saison photographique de l’Abbaye Royale de l’Epau

Abbaye Royale de l’Epau - Boris Wilensky -

L’Abbaye cistercienne Royale de l’Epau accueille de nombreuses manifestations culturelles contemporaines tout au long de l’année telles des expositions, des concerts, un festival de musique classique etc…

Fondée en 1229 par Bérangère de Navarre, veuve de Richard Coeur de Lion, l’Abbaye cistercienne Royale de l’Epau classée Monument Historique depuis 1961 accueille de nombreuses manifestations culturelles contemporaines tout au long de l’année telles des expositions, des concerts, un festival de musique classique etc…la programmation s’articulant toujours autour de trois thématiques : l’architecture, l’artistique (musique, parole, photographie et cinéma) et la notion de paysages au travers de la relation entretenue entre l’Abbaye Royale de l’Epau et ses jardins et la création d’un verger conservatoire.

Pour sa 5e édition, la saison photographique de l’Abbaye Royale de l’Epau propose une diversité de regards sur la citoyenneté, thématique 2017-2018 de la biennale d’animations culturelles proposées par le Département de la Sarthe sur l’ensemble de son territoire.

Un parcours photographique artistique qui met en lumière les créations de :

Daniel Beltrà – Spill – au travers de l’esthétisme de 8 photos qui amène le visiteur à prendre conscience de la pollution des mers.
Denis Bourges – Médecin de campagne – met en exergue au travers de 54 photographies les liens entre patients et médecins de campagne du 23 juin au 17 septembre
Philippe Boyer – Abeilles sauvages – où comment les abeilles sont un maillon indispensable de la biodiversité (40 photos exposées)
Valérie Hoang N’Guyen – The rainbow of Gaza – offre un nouveau regard sur un quartier arc-en-ciel de Gaza pour une exposition inédite de 8 photos
Uwe Hommer – 1000 familles – prouve au travers de cette exposition que la famille reste un lien commun aux quatre coins de la planète.
Rip Hopkins – Belgian Blue Blood – expose des photos décalées de l’aristocratie belge du 23 juin au 17 septembre
Guy Le Querrec – Sur la piste de Big Foot – pour un reportage extraordinaire de 31 photos sur le pèlerinage des indiens Lakotas d’Amérique sur les traces de leurs ancêtres.
Georges Pachenco – Germinations – observe les liens entre agriculture et jeunesse au travers de 50 photos inédites.
Boris Wilensky – Over the rainbow – avec sa série de 8 photos, joue avec la vision d’enfants des rues de la photographie.

« Visages de paix, terre de sérénité » est l’intitulé de la prochaine exposition de Matthieu Ricard qui se tiendra du 24 juin au 17 septembre 2017.

Dans l’enceinte de l’église abbatiale de l’Abbaye Royale de l’Epau, des photos réalisées par le moine boudhhiste nous transportent loin de l’univers traditionnellement coloré du monde himalayen en nous plongeant, en noir et blanc, dans des paysages oniriques et en partageant des visages tibétains, indiens, népalais mais aussi indonésiens et islandais. Les droits d’auteur pour cette exposition seront reversés à l’association Karuna.

Hors les murs

Depuis l’an dernier, les expositions photographiques de l’Abbaye Royale de l’Epau s’échappent vers la ville et s’installent sur les grilles de l’Hôtel du Département, au cœur de la cité mancelle : Nikolaj Lund et ses photos de musiciens décalées puis Denis Lambert et Hervé Petitbon et leurs photos sportives sur les 24H. Cette exposition sera également présentée pour la première fois à la gare du Mans pendant les 24 Heures du Mans. Se succèderont ensuite pendant l’été les photos de Philippe Boyer sur les abeilles sauvages avant qu’Uwe Hommer et ses familles d’ado n’achèvent ce cycle à l’automne.

Photo : Boris Wilensky

Abbaye Royale de l’Epau

Abbaye Royale de l’Epau

Informations Pratiques :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité