Idées Cadeaux Noël Beaux Livres

Beaux Livres 2016

Fleuron de la maison d’édition Skira, les rigoureux catalogues raisonnés en font de formidable Beaux Livres à découvrir !

Fondée par Albert Skira à Lausanne en 1928, la maison d’édition s’installe peu après à Genève où se trouve encore son siège central, depuis plus de soixante ans. Ses premières éditions sont entrées dans la légende, que ce soit les Métamorphoses d’Ovide, illustrées par Pablo Picasso avec trente gravures originales ou les Poésies de Stéphane Mallarmé accompagnées de vingt-neuf gravures d’Henri Matisse. Aujourd’hui, le marché italien reste central, mais environ un tiers du chiffre d’affaire du groupe provient des collections en langue étrangère et des rapports avec les grandes institutions artistiques internationales. Les arts visuels demeurent le premier domaine de référence de l’activité éditoriale, où dominent la collection Grandi Libri et la collection de catalogues raisonnés des artistes modernes et contemporains, référence irremplaçable pour les études, le collectionnisme et le marché de l’art. La maison d’édition opère depuis des années dans le secteur de la production de grandes expositions événements. Fleuron de la maison d’édition, les rigoureux catalogues raisonnés font de celle-ci une référence à l’échelle mondiale : richement illustrés et accompagnés de notices techniques sur les œuvres, ces ouvrages comprennent la production complète de chacun des artistes et constituent un outil indispensable à disposition des chercheurs et des collectionneurs du monde entier. Ont déjà été publiés les catalogues raisonnés de : Lucio Fontana (Œuvre peint et Œuvres sur papier), Paul Gauguin, Le Corbusier, Umberto Lilloni, Piero Manzoni, Giannino Marchig, Marino Marini, Albert Marquet, Fausto Melotti, Piet Mondrian, Ennio Morlotti, Arnaldo Pomodoro, Daniele Ranzoni, Mimmo Rotella, Arpad Szenes, Guido Tallone, Italo Valenti, Édouard Vuillard, Gino de Dominicis, Louise Nevelson, Mimmo Paladino, Paolo Scheggi, Rolf Nesch, Giuseppe Capogrossi, Giovanni Boldini, Enrico Castellani, Agostino Bonalumi, Mario Nigro, Silvio Pasotti, Yves Laloy. Quoi qu’il en soit de formidable Beaux Livres à découvrir. 

ART ET LIBERTÉ.
Rupture, Guerre, et Surréalisme en Egypte (1938-1948)

Auteur : Dr James Gifford
Editeurs : Sam Bardaouil et Till Fellrath

Disponible en français, anglais, arabe et allemand
Couverture brochée avec rabats
256 pages, 24 × 28 cm, 250 illustrations couleurs
Prix de vente : 35 €
ISBN : 978-2-37074-030-4

Illustré par une sélection d’environ 200 d’œuvres et de textes de poètes et d’écrivains tels Albert Cossery, Georges Henein, Edmond Jabès, Anwar Kamel, «Art et Liberté. Rupture, Guerre, et Surréalisme en Egypte (1938-1948)» accompagne la première exposition consacrée au mouvement surréaliste en Égypte que présente le Centre Pompidou à Paris du 19 octobre 2016 au 16 janvier 2017. Par le biais de multiples médiums (peinture, dessin, photographie) et littéraires, ce catalogue replonge le lecteur dans le contexte artistique bouillonnant de l’Égypte des années 1930-1940. Riche des commentaires de spécialistes analysant un mouvement motivé par une véritable impulsion révolutionnaire, il vient en support de l’exposition offrant une compréhension optimale d’œuvres encore souvent méconnues d’Abdel Hadi El Gazzar, Kamel El Telmissany, Fouad Kamel, Ida Kar, Amy Nimr, Samir Ra, Ramsès Younan.

Spectaculaire Second Empire
Préface par Guy Cogeval, président des musées d’Orsay et de l’Orangerie

Couverture reliée
24 × 28 cm, 320 pages, 350 images reproduites
Prix de vente : 45 €
ISBN : 978-2-37074-042-7

Catalogue de l’exposition que présente le musée d’Orsay du 27 septembre 2016 au 16 janvier 2017, Spectaculaire Second Empire vient en appui pour comprendre toutes les dimensions d’un régime décrié en son temps et honni après sa chute. Longtemps marqué du sceau décadent et superficiel de la « fête impériale», le Second Empire fut aussi une grande période de création et de modernisation au cours de laquelle «s’est formée, en quelque sorte, une nouvelle France» (Gambetta). A l’appui de cette thèse, textes et riche iconographie présentent peintures, sculptures, photographies, esquisses et dessins d’architecture, objets d’art, bijoux, et costumes guidant le lecteur au sein d’une époque de fastes et d’euphorie économique, d’ostentations et de célébrations multiples. Les plus grands artistes de ce siècle, tels que Gérôme, Manet, Monet, Nadar, Tissot, illustrent ainsi leur temps et permettent alors de partager un moment de ce Spectaculaire Second Empire. De la représentation de la société à la ville et ses spectacles, les scènes de l’art ou encore le Salon et les Expositions universelles, cet ouvrage met en lumière de multiples facettes d’une époque pour laquelle existe peu d’ouvrage de référence.

7ème Prix Carmignac du photojournalisme

Narciso Contreras
Libye : Plaque tournante du trafic humain
Narciso Contreras
Couverture reliée, toilée
30 × 28 cm, 102 pages, 35 illustrations couleur
Prix de vente : 45 €
ISBN : 978-2-37074-043-4

Venant saluer et récompenser une volonté de témoignage sur la situation des migrants et les trafics d’êtres humains en Libye, le 7ème Prix Carmignac du Photojournalisme a été décerné en septembre dernier lors du Festival « Visa pour l’Image » au photographe Narciso Contreras (Mexico, 1975) par un jury présidé par Brett Rogers, Directrice de la Photographers’ Gallery à Londres. Publié par les Éditions Skira Paris, le catalogue de cette 7ème édition du Prix Carmignac rassemble plus d’une trentaine de photographies sélectionnées pour leur valeur de témoignage – bouleversant et sans fard – sur la crise migratoire inédite qui frappe aux portes de l’Europe. Ces images rares viennent rappeler toute l’actualité de la crise humanitaire en Libye. Devenu une zone de transit, de non-droit et de conflit armé, ce pays est aujourd’hui en proie aux agissements d’organisations criminelles et de milices privées qui tirent profit de la faiblesse du gouvernement mis en place et du désarroi de milliers d’hommes, de femmes et de familles. Centres de détention, violence et esclavagisme sont désormais le quotidien de ces personnes prises au piège d’un trafic humain de vaste ampleur.

Deus ex Machina – Katerina Jebb

Avant-propos par Christian Lacroix
Katerina Jebb – DEUSEXMACHINA
Couverture reliée
22 × 28 cm, 160 pages, 100 illustrations couleurs
Prix de vente 32 €
ISBN 978-2-37074-035-9

Premier catalogue d’exposition monographique consacré à Katerina Jebb (artistique britannique née 1962), celui-ci rassemble une centaine d’images et des essais signés Olivier Saillard (directeur du Palais Galliera), Francis Hodgson (professeur et critique de photographie contemporaine), Je Rian (critique d’art et journaliste pour Purple Magazine et Artforum) et Pascale Picard, (directrice du musée Réattu). Le titre, Deus ex machina, évoque la magie d’œuvres nées de la lumière froide d’une machine à laquelle Katerina Jebb concède le pouvoir quasi divin de la création plastique. Ses collaborations avec le monde de la mode constituent une part importante de son travail – elle a travaillé notamment pour la marque japonaise Comme des Garçons et pour la maison Christian Lacroix. Les portraits et les natures mortes constituent un autre des thèmes abordés par l’auteur. La neutralité des fonds isole les objets et les modèles donnant une allure hiératique à ses figures qui hésitent ainsi entre objet-relique et saint. Elle s’immisce à la frontière entre réalité et fiction et joue de la confusion des genres : sommes nous devant une photographie de mode ou une image sacrée, devant un être vivant ou un gisant ?

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité