• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Florence Jacquet « Grobert s’amuse »

Grobert s'amuse

Si vous aimez les belles images, vous allez adorer le livre de Florence Jacquet, « Grobert s’amuse » qui est une véritable oeuvre d’art adaptée à tous les publics. Dans cette création originale de 80 pages, aussi ludique que fascinante, Grobert saute d’un monde à l’autre au cours d’une succession de séquences. Tour à tour jongleur, amoureux, dompteur de requin, Iron man, Spiderman ou encore Terminator et Dali… Grobert vous amusera dès la première page avec sa bouille sympathique, mi punk mi rock’n’roll, à la fois drôle, attachant et farceur.

Son apparence n’a rien de sérieuse : Un oeil rond en tourbillons, l’autre en trait à la japonaise, une petite et une grande oreille, trois mèches de cheveux sur la tête, vous l’avez compris, Grobert ne fait pas sérieux, mais son éternelle cravate rayée noire et blanche qu’il porte constamment lui confère une grande classe vestimentaire !

Son auteure, Arts-Florence, alias Florence Jacquet, artiste peintre reconnue, libre et atypique le revendique : « Grobert prête à sourire, à rire même… Il est capable de tout ! Vision loufoque, burlesque du monde, avec des messages en images, des clins d’oeils, c’est le monde de Grobert. » Grobert reflète l’univers pictural des artistes qui ont influencé la patte d’Arts-Florence, tels Andy Warhol et Roy Lichtenstein ou Enki Bilal pour la Bande Dessinée. Les couleurs très variées de la peinture acrylique sont soulignées ici et là d’un trait à l’encre de chine, au stylo bic ou au crayon à papier, ce qui confère expression et vivacité à l’ensemble.

Grobert s’exprimant peu, les illustrations sont rehaussées de quelques mots de légende. L’absence de dialogue et de fil conducteur force le lecteur à imaginer, deviner, engageant ainsi un dialogue et un échange avec son entourage. L’artiste explique ce parti-pris : « Les images sont explicites. Cela laisse carte blanche au lecteur pour imaginer ce que pense Grobert et élaborer son propre scénario selon ce qu’il ressent. »

Grobert sera officiellement présenté au prochain Festival de la bande dessinée d’Angoulême, son auteure espèrant prolonger l’aventure en créant des produits dérivés de ce livre. L’idée de proposer des t-shirts et de les faire porter par des chanteurs lors de leurs concerts a déjà germé dans son esprit. Il faut avouer que Florence Jacquet est une artiste des plus inventives et une créatrice dans l’âme ; attirée par la peinture et le dessin depuis son enfance, elle rencontre ensuite le peintre Emile Mangiapan : « Une personne d’une très grande gentillesse. Il estimait que mon niveau était égal aux adultes. Pendant quelques temps, le soir, je participais aux cours pour adultes avec lui. J’étais la seule enfant. C’est une des personnes qui m’a donné l’amour de l’art. »

C’est donc tout naturellement qu’elle s’oriente vers des études en arts appliqués et arts décoratifs dont elle est diplômée. A la fois décoratrice d’intérieur et artiste peintre, Florence a également travaillé dans la communication et la publicité. Sa très belle maîtrise technique lui permet de jouer avec ses inspirations et de mélanger les genres en associant les styles les plus variés dans ses créations. « Mes oeuvres racontent ma vie, et même la vie en général. Les couleurs, le regard, les expressions du visage… véhiculent des émotions qui font écho au ressenti de chacun d’entre nous. »

Et pus il y a une quinzaine d’années, Grobert a surgi dans l’imagination de Florence : « Créé en 1999 après mes études d’arts appliqués, ce personnage au départ sans nom reste dans les cartons jusqu’à l’été dernier. Avec mon petit neveu nous jouions : Grobert fait si, Grobert fait ça … et de fil en aiguille, j’ai commencé à le faire ressortir sur papier et à dessiner les premiers croquis de Grobert. Au départ, j’espérais un petit livre d’une vingtaine de pages de croquis petit format, couverture souple, puis le projet a grandi. C’est devenu un véritable livre d’art original de 80 pages. »

Nul doute que Grobert va séduire le public du prochain Festival d’Angoulême ; en attendant pour mieux le connaître ainsi que son auteure, il suffit de consulter www.artsflorence.fr.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

collection Renard

La collection Renard : des histoires pour parler d’écologie aux enfants

L'illustratrice et graphiste dans l’édition jeunesse, Floriane Ricard, connue pour sa passion de la ...

little salon au salon de la photo

Little Salon au salon de la photo

Le festival Circulation(s) basé au CENTQUATRE à Paris et qui est connu pour proposer ...