• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Exposition Détours verts « Le futur des transports »

Détours verts - Le futur des transports

Le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) harmonise ses activités avec la 21ème Conférence des Parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), et a ainsi donné carte blanche à neuf auteurs de BD pour réfléchir sur les transports de demain autour de l’exposition Détours verts « Le futur des transports ».

Tous venus d’horizons graphiques fort différents, les illustrations de Brüno (Tyler Cross – Dargaud), Youssef Daoudi (Sebring 70 – Glénat), Tatiana Domas (Miralda – Farfadilles), Stéphane Douay (Commandant Achab – Casterman ), Julien Flamand (Quand je serai grand… – Akiléos), Benjamin Kouadio (John Koutoukou – Éburnie), Koffi Roger N’Guessan (Les fins limiers – Harmattan BD), Jean-Christophe Thibert (Kaplan & Masson – Glénat) et Ronan Toulhoat (Le Roy des Ribauds – Akiléos) sont ainsi exposées du 23 novembre 2015 au 23 janvier 2016 sur les grilles du 292 rue Saint-Martin (Paris 3ème) mais peuvent également être vues, avec du contenu additionnel sur le site du CNAM afin permet d’approfondir ce sujet d’actualité : textes d’experts sur les transports du futur, présentation des auteurs et de leur travail, descriptions des formations de l’établissement autour du développement durable…

Les dessinateurs ont répondu à la question qui se pose de savoir quels transports nous utiliserons demain afin que ceux-ci réduisent les émissions de gaz à effet de serre, objectif principal de la COP21. Disposerons-nous de voitures volantes comme dans Blade Runner ou le Cinquième élément ? De bolides sans conducteur comme dans Minority Report ? De véhicules circulant aussi bien sur l’eau que dans les airs comme le catamaran Oevvaor de Star Wars ? De tubes pneumatiques comme dans la série Futurama ?

Mais le point le plus important est de savoir si ces transports, qu’ils roulent, flottent, volent… seront au final non polluants et moins gourmands en énergie qu’actuellement ?

Depuis janvier 2014, c’est la douzième exposition présentée sur les grilles du Conservatoire. Alternant coproductions, avec des partenaires comme les ONG Afghanistan libre ou Première
urgence internationale, et créations assurées par la direction de la communication du Cnam, ces expositions s’inscrivent dans la volonté de l’établissement de s’ouvrir vers l’extérieur
et de participer largement à la vie culturelle et citoyenne, comme aux débats sur les grands enjeux contemporains.

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

La Samaritaine mécène de la jeune photographie

La Samaritaine, qui servit de modèle aux plus grands noms de la photographie du ...

rock the pistes

Retour en image sur le festival Rock The Pistes 2015

Avez-vous déjà dansé sur une piste de ski ? Ou assisté à un concert hors ...

Med’In Peace

Med’In Peace va sillonner la France pendant 2 ans

Fort d’une Histoire et d’un patrimoine culturel et artistique exceptionnel, la Tunisie a toujours ...