Common People à la Galerie Arts Factory

Common People

Depuis une petite vingtaine d’années, la galerie Arts Factory nous invite à explorer l’univers du dessin, de l’illustration, de la BD et du graphisme. Avec ses 200m2 répartis sur 4 niveaux, Arts Factory est devenu dans le monde artistique le premier espace d’exposition consacré à l’art graphique contemporain. Pour cette fin d’été 2014, elle nous emmène en voyage à travers l’Europe, un voyage au royaume de l’absurde grâce à six artistes français, allemands et espagnols qui ont mis en scène avec humour les gens simples faisant face à des situations complexes dans leur vie de tous les jours !

Isabelle Boinot est à la tête de nombreuses publications tant de livres que d’ autres curiosités graphiques ; elle réalise de nombreuses illustrations et recueils de dessins que lui inspire son entourage direct et profite de cette exposition pour nous plonger dans ses compositions surréalistes portant sur les activités estivales.

Joan Cornella, auteur talentueux de BD et illustrateur, s’adonne ici, pour sa première exposition parisienne, à sa passion de l’humour noir en couleur avec un recueil de gags en une planche, aussi bêtes que méchants.

Anouk Ricard est une artiste qui a cheminé dans la presse jeunesse avant de publier quelques albums et de travailler dans le monde de la BD adulte ; en plus de ses activités d’éditeur, elle réalise des portraits de chiens, chante et joue de la musique avec le duo Frouky. C’est fidèle à son univers animalier qu’elle expose ici des personnages plongés dans de mystérieux faits divers.

Aisha Franz, après des études d’illustration et de BD, fait éditer plusieurs recueils, pratique également l’auto-édition et fréquente assidument les festivals ; elle s’attache ici à dépeindre la vie de jeunes adultes sans travail, désoeuvrés, tout comme Angela Dalinger. Cette dernière, artiste solitaire et hyper productive, s’adonne à ses passions que sont le dessin et la peinture sans relâche ; sa carrière a pris forme grâce à la galerie Arts Factory qui l’a exposée pour la première fois et qui lui a ainsi permis de se faire une place dans le monde de l’art graphique international.

LL Cool Jo dessine et peint avec tout ce qu’il trouve, tant matériaux qu’outillages, du moment qu’ils allient simplicité et faibles coûts. Son travail intense, imaginatif et vif en couleurs est un travail autodidacte influencé par l’esthétique punk, la culture skate, la BD indépendante, le graffiti brésilien pour son trait sauvage sans préoccupation esthétique aucune, l’imagerie religieuse, l’ésotérisme, le vaudou, Bukowski l’ivrogne instable et chaotique…et autres expressions de l’art brut ou de la musique métal. Connu pour les photographies qu’il chine dans des vides-greniers et qu’il légende de sa patte à la pyrogravure, il débarque ici avec une nouvelle série de photos aux annotations décoiffantes !

 
Exposition jusqu’au 20 septembre 2014

Vernissage le samedi 30 août de 17h à 21h 

illustration : atcornellà – « siamois » – acrylique sur papier (détail) – 21 x 29,7 cm – 2014

 

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

L’œuvre géante de JR, embarque depuis HAROPA-Port du Havre pour la Malaisie

Nouveau défi imaginé, réalisé, collé et…embarqué pour le spécialiste des coups artistiques spectaculaires et ...

Marc Couturier - L’Aleph

Marc Couturier – L’Aleph au musée du quai Branly

Cette carte blanche donnée à l’artiste français Marc Couturier est une rêverie autour du ...

GENER8ION

GENER8ION présente Unite Or Perish @ galerie Red Bull Space

Mené par le producteur français Surkin, GENER8ION est un projet pluridisciplinaire, déjà remarqué pour ...