• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Alex Ross « Super-héros » au Mona Bismarck American Center

super-héros ,Alex Ross

Des héros, la bande dessinée européenne en compte de nombreux, mais qu’en est-il des super-héros ? Les super-héros n’ont cessé de fasciner et d’inspirer des générations entières de lecteurs. Alex Ross, celui que l’on désigne souvent comme « le Norman Rockwell du monde de la BD », a su, grâce à son coup de crayon unique, donner vie aux personnages mythiques des comics, pour le plus grand plaisir de la nouvelle génération de lecteurs. Batman, Superman et Wonder Woman sont quelques-uns des super-héros qui peupleront les galeries du Mona Bismarck American Center du 5 mars au 8 juin 2014.

L’exposition offrira un vaste panorama de la carrière d’Alex Ross, depuis ses débuts jusqu’à ses travaux les plus récents en présentant pour la première fois en France, une vaste sélection de peintures, dessins, photographies, et sculptures, provenant de la collection personnelle de l’artiste;

Alex Ross est né à Portland dans l’Oregon, en 1970 – il grandit à Lubbock, au Texas et évolue dans un univers empli de couleurs et d’images. En effet, sa mère Lynette Ross, est une célèbre illustratrice des années 1940-50. Il n’est donc pas surprenant que, dès l’âge de 13 ans, Alex Ross commence à dessiner et inventer des histoires pour ses propres bandes dessinées. A l’âge de 17 ans, il part étudier la peinture à l’American Academy of Art à Chicago où il est fortement influencé par les peintures hyperréalistes de Salvador Dali ainsi que par certains illustrateurs classiques américains, tels que Norman Rockwell, Andrew Loomis ou encore J.C.Leyendecker.

Ross débute sa carrière professionnelle dans une agence de publicité en tant qu’illustrateur de maquettes. A l’âge de 19 ans, il reçoit sa première commande de la part de Marvel pour la réalisation d’une bande dessinée intitulée :Terminator : The Burning Earth. Les gouaches photoréalistes de Ross représentent des super-héros et des « méchants » tels que Spiderman, Human Torch, Captain America et Galactus. Son deuxième album, Kingdom Come publié chez DC Comics, à mi-chemin entre la bande dessinée et le « Detective Comics » (DC), met en avant des super héros vieillissants dont Superman, Wonder Woman et Green Lantern qui, après s’être retirés, reviennent pour combattre les surhommes modernes. Grâce à son talent, Alex Ross remporte sept fois de suite le « ComicBuyer’s Guide Award » en tant que « peintre favoris », ce qui entraîne le retrait de cette catégorie.

Cette exposition a été organisée par le Musée Andy Warhol, l’un des quatre musées Carnegie de Pittsburgh. « L’Andy Warhol Museum est particulièrement fier de s’associer au Mona Bismarck American Center et de mettre à l’honneur l’oeuvre d’Alex Ross. Des dizaines de peintures, dessins et sculptures créées par Ross, de son enfance à aujourd’hui, sont ainsi présentées pour la première fois en France. Grâce à des projets novateurs tels que Marvels, Kingdom Come, et Justice, Alex Ross a su apporter un nouveau souffle à l’industrie du comic book, et a ainsi renforcé le lien entre le monde de l’art et de l’illustration ». Jesse Kowalski, commissaire de l’exposition.

Mona Bismarck American Center for art & culture

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité