Oldelaf “Dimanche” Nouvel Album

    Oldelaf

    Concentré sur la seule écriture, Oldelaf démontre tous ses talents de songwriter, croquant un monde joliment absurde. Ses « chansons cons » ne le sont pas : dans « Kleenex », l’auteur s’attaque à la dictature des marques (« ces identiques emblèmes qui flottent sur la masse »), du berceau-Blédina au dernier linceul siglé PFG. « Le Bruit » réactualise l’antique carotte romaine « Du pain et des jeux », agitée sous nos nez par les politiciens « pour noyer le poisson. Et dans ce tout ce brouhaha, on laisse faire n’importe quoi ». Du slow life façon Oldelaf avec « Je mange » à travers le portrait d’un désœuvré qui gloutonne, clin d’œil futé à la « sobriété heureuse » de Pierre Rabhi. Des fous rires pas si fous que ça.

    Artiste atypique, gouailleur à l’humour ravageur, Oldelaf se fait parfois mélancolique, se rappelant avec tendresse ces dimanches après-midi, où l’on s’emmerde en famille, ou évoquant la peur de la solitude dans « Ça changera rien ». Plus grave, dans « Stockholm », il pénètre le cerveau dérangé d’un homme qui bat sa femme : « Je m’interroge sur la démarche de ces gens qui croient faire du bien à leurs victimes ». Caustique, corrosif et sans concession, Oldelaf n’a pas fini de nous surprendre. Ce nouvel Oldelaf n’a rien d’un one man show, c’est un projet de groupe né des pérégrinations d’une bande joyeusement barrée réunissant le célèbre arrangeur Jean-Louis Piérot (réalisateur d’Alain Bashung, Hubert-Félix Thiéfaine, étienne Daho et bien d’autres) aux manettes, et les Dalton comme gâchette :

    Le batteur Fabrice Lemoine (alias « Amaury Canté » sur scène), le guitariste Victor Paillet (« Jacques F »), le bassiste Alexandre Zapata et Julien Breton aux claviers (dans les rôles de frères Berthier). Dans leur studio de récréation, les musiciens ont sorti les synthés-jouets et les claviers vintage Wurlitzer, Moog et autres Juno des Bricol’boys électro, mais aussi les guitares rock, les bouts de bois folk, des cordes nylon pour la bossa, un tuba par ci, du ukulélé par là, pour proposer au final une nouvelle couleur musicale aux mélodies entraînantes d’Oldelaf.

    Encensé et remarqué avec “La Tristitude”, Oldelaf nous propose avec son second album “Dimanche” son projet “le plus ambitieux, le plus musical”. Le plus décapant sans aucun doute, Oldelaf jonglant avec le doux-amer et les degrés, les rires francs et l’humour noir, glissant quelques mots bleus entre les lignes. Un cocktail jubilatoire !

    Oldelaf – Je Mange

    Concerts :

    01/02/14 MJC – La Celle Saint Cloud
    06/02/14 Le Radian-Bellevue – Lyon
    08/02/14 L’Observatoire – Cergy
    14/02/14 Théâtre de Thalie – Espace Agapé Montaigu
    15/02/14 La Rotative – Buxerolles
    20/02/14 Lo Bolegason – Castres
    21/02/14 Victoire 2 – Montpellier
    22/02/14 Festival des Polysons – Montbrisson
    28/02/14 Salle Victor Hugo – Avranches
    06/03/14 La Vapeur – Dijon
    07/03/14 L’Autre Canal – Nancy
    08/03/14 CC Scène Prévert – Joinville le Pont
    13/03/14 Le Rocher de Palmer – Bordeaux
    14/03/14 Le Rack’Am – Brétigny Sur Orge
    15/03/14 Festival Les Enchanteurs – Houdain
    22/03/14 MJC Théâtre Colombes Colombes (92)
    04/04/14 Le Trianon Transatlantique – Sotteville Les Rouen
    05/04/14 CC Marc Sangnier – Montigny les Metz
    16/04/14 Le Vauban – Brest
    17/04/14 Salle Paul Fort – Nantes
    18/04/14 CC la Paserelle – Les Aubrais
    19/04/14 Théâtre 140 – Bruxelles, Belgium
    24/04/14 Le Bikini – Toulouse
    06/05/14 Festival de Chanson – Théâtre de Selestat – Selestat (67)
    15/05/14 La 2 Deuche – Espace Culturel de Lempdes – Lempdes(63)
    31/05/14 Festival Artec – Salle Olympe Ferte Bernard
    15/06/14 Festival Les Pieds dans la Vase – Kervignac

    • Voir les commentaires : (0)

    Publicité