Michèle Gignoux disperse ses œuvres chez Ader

Michèle Gignoux - le célèbre cube-photo

Michèle Gignoux, tout le monde en a déjà entendu parler : le célèbre cube-photo, c’est elle ! Mais également les chaises “Vertige“, les tableaux de la série “Franc haché” “Money/Monet“, le mobilier fluo ou encore les chaussures tamponnées pour Carel.

En 1967, Michèle Gignoux invente le cadre-cube/photo. Cette invention est issue d’une nécessité pratique (comme beaucoup de créations postérieures) : celle d’associer des souvenirs, des émotions fugitives représentées par des images au sein d’une unité plastique présente et pérenne. Le cube-photo est donc un objet qui permet de reconstruire le passé, de le structurer selon une orientation actualisée. Michèle a quitté son atelier-loft parisien pour la Provence et c’est chez Ader qu’elle a décidé de disperser ses œuvres. La vente se déroulera le lundi 6 octobre 2014 à 14h, à l’Hôtel Drouot en salle 1.

LOT N°3
Cadre cube (dit aussi Cube photo), moyen modèle. Dans son emboîtage d’origine. Altuglas. Édition Bac Design, années 1970 8,4 x 8,4 x 8,4 cm

Les expositions publiques

Les expositions publiques tout en lumière et en fluorescence auront lieu :

Salle des ventes Favart
(3 rue Favart 75002 Paris)
Du Lundi 22 au Vendredi 26 septembre 2014 de 11h à 18h

Et durant la Nuit Blanche à l’Hôtel Drouot :
Le samedi 4 octobre de 11h à 18h et de 19h à 2h du matin !
Et le matin de la vente, le Lundi 6 octobre de 11h à 12h

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Paul Ardenne

Paul Ardenne “Motopoétique” au MAC de Lyon

Éloge de la sensation, l’exposition Motopoétique présente, avec plus de 200 oeuvres, l’art contemporain ...

Autoportraits

Autoportraits du musée d’Orsay

Après le musée des beaux-arts de Nancy et avant le musée des beaux-arts de ...