• artsixMic est sur Tipeee !
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communication

La Région Guadeloupe présente Éclats d’Îles

Guadeloupe : Éclats d’Îles

La Région Guadeloupe présente « Éclats d’Îles ». Un cycle d’expositions de l’art Guadeloupéen à Paris à partir du 26 avril 2018 à la A2Z Art Gallery

Un cycle d’expositions de l’art Guadeloupéen intitulé “Éclats d’îles”  et organisé à l’initiative de la Région Guadeloupe se tiendra tout au long de l’année 2018 à la galerie A2Z Art Gallery. Ce projet, qui constitue un véritable engagement de la Région dans le domaine des arts et de la culture, a pour but de donner de la visibilité aux artistes Guadeloupéens qui apportent leurs points de vue sur leurs îles, leur société, et plus généralement sur le monde dans lequel nous évoluons. Ce projet vise également à faire découvrir la diversité des esthétiques et des talents de la Guadeloupe, au-delà du territoire local. Pour mener à bien cette action, la Région Guadeloupe a sollicité un comité d’artistes, bénéficiant ainsi de leur expertise. Ce comité est composé de Guy Gabon, Antoine Nabajoth, Jean-Marc Hunt, Richard-Viktor Sainsily-Cayol et Jorge Rovelas.

Chaque période exposera 5 à 6 artistes, incluant des artistes confirmés avec une carrière reconnue et une côte établie, mais également des artistes émergents dont le potentiel créatif est en éclosion. À travers leurs univers, les plasticiens interprètent des thématiques de l’art contemporain caribéen, tel que la quête d’une identité aux origines multiples, la richesse de notre société blessée par l’histoire, la nature locale chatoyante qui inspire et marque le lien entre l’Homme et le Sacré.

La série d’expositions « Éclats d’îles » présentant les œuvres des artistes contemporains des îles de Guadeloupe. « Éclats d’îles » a pour marraine l’écrivaine guadeloupéenne, Maryse Condé.

Éclats d’îles, est un cycle d’expositions en trois périodes :

  • du 26 avril au 9 mai 2018
  • du 21 juin au 6 juillet 2018
  • du 11 au 25 octobre 2018

Du 26 avril et jusqu’au 9 mai seront présentées au public les œuvres des artistes :

Joël NANKIN peintre, musicien, acteur incontournable de la culture guadeloupéenne, autodidacte inspirée par l’école d’art Naïf Haïtien. L’esthétique singulière et forte des œuvres initie un dialogue entre le peuple et ses ancêtres unis dans un combat pour la vie, à la recherche de son identité.

Anais VERSPAN plasticienne diplômée de l’école d’art caribéenne de Martinique, s’inspire du mode de vie traditionnel et des symboles du colonialisme pour inviter à la réflexion sur les origines et le future de la société guadeloupéenne.

Ronald CYRILLE peintre et sculpteur d’origine franco-dominiquaise, diplômé de l’école d’art caribéenne de Martinique, explore l’univers magico-religieux traditionnel à travers des œuvres puissantes ou se mêlent éléments figuratifs et imaginaire issue de la culture créole.

Alain JOSEPHINE peintre, poète et musicien, vit et s’inspire de la nature Guadeloupéenne. Diplômé de l’école des beaux-arts et art décoratifs de Bordeaux, c’est au travers des paysages, en particulier de la mangrove qu’Alain Joséphine trouve son inspiration. Sa peinture abstraite et colorée reflète la diversité et la complexité de son île.

Nicolas NABAJOTH est un photographe qui vit et travaille en Guadeloupe. Adepte d’une photographie intuitive, il questionne une vision nouvelle du monde à travers le prisme de la créolité. À l’instar d’Edouard Glissant ou de Jean-Marie Gustave Le Clézio, Nicolas Nabajoth appuie son travail sur une « esthétique du divers », chère à « l’exote » Segalen.

So Aguessy RABOTEUR artiste et designer de 29 ans, son parcours artistique commence pendant ses années d’études dans le domaine de l’art. Titulaire d’un baccalauréat en communication visuelle, elle suit 5 années d’études supérieures à l’École supérieure des beaux-arts de la ville du Mans puis à l’École supérieure d’art et de design de la ville du Havre. Pendant ces années elle étudie le design d’espace, l’art et le graphisme.

Maryse CONDÉ Marraine de « Éclats d’ïles »

Maryse Condé naît à Pointe-à-Pitre, dernière d’une famille de 10 enfants, brillants sujets. L’un de ses frères, Auguste, est le premier agrégé de lettres guadeloupéen (promotion Césaire). Mayse Condé s’installe en France à l’âge de 6 ans. Studieuse, rangée, elle découvre alors les écrits du grand manitou de la négritude, et ressent une émotion si forte que sa vie en sera changée pour toujours :«C’est avec Césaire que j’ai découvert qu’on m’avait menti. Qu’on avait oublié, dans mon éducation, quelque chose d’énorme : l’Afrique.» Elle a été promue Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres en janvier 2001. De 2004 à 2008, elle préside le Comité pour la Mémoire de l’Esclavage, créé en janvier 2004 pour l’application de la loi Taubira qui a reconnu en 2001 l’esclavage et les traites négrières comme crimes contre l’humanité. En mars 2009, Maryse Condé soutient moralement les actions du Collectif Paca pour la Mémoire de l’Esclavage en acceptant d’en devenir la marraine d’honneur.

Éclats d’Îles

A2Z ART GALLERY PARIS
24,Rue de I’Echaude
75006 Paris

http://www.a2z-art.com/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité