Lieux dessinés à la galerie White Projects

    0
    142
    Dae Jin CHOI
    Dae Jin CHOI
    Sans titre (Come back to Pusan port)
    dimension : 110 x 70cm encre de chine sur papier 2013 – courtesy de l’artiste

    Longtemps cantonné à l’arrière-plan des tableaux d’histoire, le paysage est devenu peu à peu un genre pictural autonome : celui, sans doute, qui pose avec le plus de force la question du rapport de l’art au réel, mais aussi de l’homme à la nature. Après avoir longtemps constitué l’arrière plan des scènes d’histoire, le paysage devient un genre pictural autonome, en Occident, au début du XVIIè siècle.

    Il traverse alors tous les courants esthétiques successifs, passant de l’idéalisation classique à la subjectivité romantique, puis à la sensation impressionniste, et enfin à l’exaltation expressionniste, où le sujet tend à disparaître au profit de l’abstraction. On le retrouve pourtant dans l’art contemporain, pas seulement dans le dessin mais aussi dans la peinture, la photographie, et surtout le land art, qui substitue à la représentation de la nature sa transformation par l’artiste in situ.

    L’exposition que propose la galerie White Projects en début d’année prochaine, réunit des dessins français et européens, anciens et contemporains ; cette présentation est due au fait que l’ensemble des dessins ont un dénominateur commun : le lieu. Quelque soit leur époque, ils ont aussi une certaine permanence des formes et des lignes.

    Si l’on considère que le paysage fige sur le papier les déplacements artistiques de leur auteur qui cherche dans ses déplacements le renouvellement de son travail, alors il devient un art de vivre nomadisant. L’exposition « Lieux Dessinés » est également nomade . C’ est un work in progress qui après Paris sera produite à Séoul. Une exposition nomade qui traite du nomadisme, se questionnant elle-même et questionnant l’espace d’exposition.

    Rêve d’évasion, fixation d’un souvenir ou encore projection utopique, l’art du paysage est devenu un incontournable du domaine de l’art et des questions esthétiques. Pour enrichir le débat collectif autour des pratiques du dessin contemporain, quatorze artistes du XIXè au XXIè siècle seront ainsi réunis à la galerie White Projects ; de formation et de technique très différente, à vous de découvrir les liens qui les unissent.

    Les artistes :

    DAEJIN CHOI
    JEAN-BAPTISTE CAMILLE COROT
    SARAH GARBARG
    CORNELIS HUYSMANS
    ANGÉLIQUE LECAILLE
    FLORENCE LUCAS
    JULES MEYNIER
    ACHILLE ETNA MICHALLON
    JEAN-FRANÇOIS MILLET
    STÉPHANIE NAVA
    MARINE PAGÈS
    GABRIEL PRIEUR
    DIDIER RITTENER

    Lieux Dessinés sur une proposition de la Galerie White Projects et de Anne-Cécile Guitard en partenariat avec la Galerie de Bayser et la collaboration scientifique d’Eric Pagliano

    • Exposition du 11 janvier au Mercredi 26 février 2014
    • Vernissage samedi 11 janvier

    White Projects

    Jean-Baptiste Camille Corot
    Jean-Baptiste Camille Corot – paysage 30 x 45 cm crayon 1839 – galerie De Bayser