• Abonnez-Vous !
    abonnement artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

l’Hypothèse de la chute par la compagnie Le grand jeté !

Hypothèse de la chute

l’Hypothèse de la chute de Frédéric Cellé : Une suspension dans le temps et dans l’espace à voir absolument.

La chute, ou la peur de la chute, la peur de la chute vers l’inconnu, la peur du vide sidéral, la gravité terrestre qui attire tous les corps venus d’ailleurs, venus d’en haut. Comment résister à la chute, à une potentialité phobique de la chute, tel est le propos de ce spectacle de danse qui s’intitule “l’Hypothèse de la chute“. La chute peut être aussi belle, haute en couleurs, pleine et entière, elle clôture un saut, une phrase, un spectacle, une envolée lyrique, une poésie, un vol en parachute. La chute permet l’espace d’un instant de se sentir léger. Mais pour chuter, il faut oser se dépasser, il faut du courage et de la volonté, pour pouvoir s’envoyer en l’air tout en retombant sur ses pieds. La chute peut être aussi une abstraction physique, une oeuvre littéraire, une échappée plasticienne, la chute tout un programme à vivre avec émotion.

Pourtant dans la danse, il est interdit de chuter, la chute étant considérée comme un échec. Scénarisée la chute, la rendre voluptueuse, intrigante, spectaculaire, c’est ce que Frédéric Cellé a réussi à faire dans cette chorégraphie. Donner de l’âme et du retentissement à ce phénomène somme tout banal, mais qui prend corps lorsque qu’on la danse. Monter sauter, remonter, ressauter, prendre de l’élan, et vivre l’instant présent, le corps peut maintenant s’exprimer, prendre de la hauteur et retomber magnifiquement dans une sarabande joyeuse, où tous les danseurs à tour de rôle se livrent totalement, complètement désinhibés par la réussite de tous ces sauts.

Toujours plus haut toujours plus loin, toujours plus fort! l’Hypothèse de la chute au fur et à mesure du spectacle, disparaît complètement, pour ne plus faire qu’une seule chute de corps, qui ne se distingue plus que par le talent de leurs acteurs, de ces beaux et jeunes danseurs.

L’esprit de groupe donne une belle image de l’humain, de l’envie d’être ensemble, de donner à leurs spectateurs d’être avec eux sur scène pour une grande farandole commune finissant en liesse sur un disco endiablé venu d’ailleurs. Bouger, tomber, danser, ils sont cinq d’abord à se mesurer, puis à se provoquer, pour finir tout en beauté cette chute imaginée par une troupe toute en finesse, toute en volupté. Une suspension dans le temps et dans l’espace à voir absolument.

Chorégraphe : Frédéric Cellé
Distribution : Justine Berthillot, Tatanka Gombaud, Maxime Herviou, Clément Le disquay, Aurélie Moulhade,
Création lumière et scénographie : Gilles Faure
Création son : Camille Rocailleux
Regard extérieur : Herman Diephuis

Spectacle à partir de 8 ans
Durée : 1 heure

Photo : Jean Marc Lebeaupin pour artsixMic

L’hypothèse de la chute en tournée
  • 22,23 et 24 janvier au théâtre de Vitry le François (51) ;
  • 26 janvier au théâtre de Charleville-Mézières (08) ;
  • 30 janvier au théâtre Gaston Bernard de Châtillon-sur-Seine (21) ;
  • 1er février au théâtre Les arts de Cluny (71) ;
  • 17 mars à l’Espace 110 d’Illsach (68) ;
  • 6 avril au théâtre Gérard Philipe de Frouard (54) ;
  • 25 avril à l’Embarcadère de Montceau-les-Mines (71) ;
  • 17 et 18 mai au théâtre d’Autun (71).
La compagnie Le grand jeté !

La compagnie Le grand jeté ! est une association loi 1901 créée en juin 2002 et implantée en Bourgogne du Sud, à Cluny depuis 2011. Elle a pour objectif la création chorégraphique, l’éducation et la formation à la culture pour tous les publics. Frédéric Cellé, chorégraphe, est par ailleurs artiste associé de L’arc, scène nationale Le Creusot depuis 2010. Frédéric Cellé a suivi sa formation de danseur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Il a travaillé comme interprète au Grand théâtre d’Ireland pour la reprise de Désert d’amour de Dominique Bagouet. Puis dans les compagnies Marie Coquil, Nathalie Collantès, La Camionetta (F. Ramalingom et H. Catala), Propos (D. Plassard), Velvet (J. Leighton), Gambit (D. Guilhaudin), Beau Geste (D. Boivin), Vivid.Danse (I. Makuloluwe) et Sylvie Guillermin. Frédéric Cellé a créé sa compagnie en 2002.

Le site de la compagnie Le grand jeté ! : http://legrandjete.com/fr/

l’Hypothèse de la chute - Extrait

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?