• Cannes en direct !
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communication

Christophe Jacrot “Blizzard” à la galerie de l’Europe

Christophe Jacrot

La galerie de l’Europe nous entraîne en cette fin d’année 2014 dans un voyage sous la neige et de par le monde à travers les photos de Christophe Jacrot qui poursuit son travail entamé il y a désormais 7 ans sur le thème des intempéries et commencé par sa première série consacrée à Paris puis la dernière et célèbre « Manhattan privé d’électricité ».

Ici pas de mise en scène, encore moins de trucage, juste la nature prise sur le vif, lorsqu’elle reprend possession de cet univers que nous croyions notre, définitivement acquis, et dont elle seule reste maîtresse. Des photos empreintes de solitude, de froid, de vide mais d’une beauté et d’une attraction sans précédent.

Des centres urbains aux falaises d’Etretat, les photos de Christophe Jacrot sont dénuées de présence, emplies d’une solitude glaciale et pesante, mais tellement uniques et intenses, qu’elles lui ont permis en quelques années d’affirmer son style. Les plans larges, très cinématographiques auxquels il nous a désormais habitués sont emblématiques de sa recherche artistique.

Après avoir commencé sa carrière professionnelle par plusieurs courts métrages tous primés et un long métrage en 2000 « Prison à domicile », cet artiste s’est définitivement consacré à la photographie qu’il pratique depuis son plus jeune âge.

Exposées à Paris, New York, Hong Kong, Bruxelles, Istanbul, Londres, Tokyo, Shangaï…. ses photographies connaissent un important succès auprès des collectionneurs mais également auprès d’un public de plus en plus large, comme en témoigne leur popularité sur Internet et les réseaux sociaux. La Galerie de l’Europe présente chaque année depuis six ans les nouvelles séries qu’il réalise :Paris sous la pluie (2008), Hong Kong sous la pluie (2009), Hiver en villes (2010), Eaux fortes(2011), Neige (2012), New York in Black (2013) et Blizzard (2014).

[vc_contact_info icon=”quote”]

« A mes yeux il y a deux grandes façons de photographier le monde: saisir son horreur (il y a de quoi faire !), ou le sublimer. J’ai choisi la seconde. » Christophe Jacrot

[/vc_contact_info]
[vc_text_titles title=”Informations pratiques” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Exposition jusqu’au 10 janvier 2015

Galerie de l’Europe
55 rue de Seine – 75006 Paris
www.galerie-europe.com

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Juliette CLOVIS

Juliette Clovis : Quand la matière devient beauté

Original et talentueux sont les mots qui viennent immédiatement à l’esprit lorsque l’on rencontre ...

WARM - Moises Saman - Magnum Photos

WARM présente Discordia de Moises Saman

WARM a pour objet la promotion et la diffusion du reportage de guerre, des ...

Fred Ebami

Fred Ebami présente deux belles expositions à l’automne 2018

Artiste pop art franco camerounais, Fred Ebami aujourd'hui expose ses créations dans les galeries du ...