• artsixMic est sur Tipeee !
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communication

Au-delà de l’architecture, Construction/Déconstruction/Régénération

C’est à une exposition à caractère international que nous convie le centre de topographie de l’art dans le Marais parisien en mettant en scène les œuvres de neuf artistes, tous sensibilisés par l’architecture et ses processus de construction, destruction et régénération qu’elle engendre.

[vc_text_titles title=”Katalin Deér” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Katalin Deér, originaire de Californie et demeurant en Suisse où elle travaille, conjugue photographie et sculpture pour exprimer sa conception de l’architecture en créant des constructions plastiques aux parentés surprenantes.

Katalin Deér “Bank in der Wüste”,
Vincent Ganivet, Caténaires vrillés
[vc_text_titles title=”Vincent Ganivet” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Vincent Ganivet, artiste parisien, fait appel aux principes de base de l’architecture telle la clef de voûte, pour assurer l’équilibre de ses structures de caténaire de béton. Pour cet artiste, défier les lois de la construction par le jeu de forces statiques et dynamiques, prouve l’éphémère de l’ordre qui peut à tout moment sombrer dans le chaos.

[vc_text_titles title=”Boris Tellegen” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Boris Tellegen, hollandais résidant à Amsterdam, suit une démarche parallèle en oscillant entre son désir de construire et celui de détruire ; il l’exprime en superposant des plans géométriques déchirés et lacérés symbolisant des espaces abstraits, fragmentés, tout aussi solide que fragiles, telle notre société postindustrielle.

Boris Tellegen "Below II"
Simon Boudvin “TECTOEDRES 02 (Saint-Denis)”
[vc_text_titles title=”Simon Boudvin” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Simon Boudvin, artiste français et enseignant à l’Ecole Nationale d’Architecture, outre des photographies, nous livre des sculptures aussi originales qu’insolites car réalisées à partir de poussière provenant d’un chantier de démolition et mettant ainsi en scène la renaissance organique.

[vc_text_titles title=”Nicolas Floc’ch ” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Nicolas Floc’ch, et ses “Structures Productives” s’attache également à ce concept; cet artiste rennais nous confronte aux architectures de béton aménagées dans les fonds sous-marins afin de revivifier la faune et la flore.

Nicolas Floc’h “Structures productives”
Gérard Singer “Oeuvre rouge : Paysage”
[vc_text_titles title=”Gérard Singer” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Gérard Singer, artiste peintre du mouvement réaliste socialiste et disparu en 2007, est connu pour avoir été l’un des grands partisans de l’intégration des arts à l’architecture. Il a développé auprès de Jean Dubuffet et Piotr Kowalski ses recherches sur le plastique, étant le premier expérimentateur des résines acryliques et du polyuréthane. Ses concrétions plastiques minimalistes renvoient au monde des origines et à l’idée de régénération.

[vc_text_titles title=”Jan Kempenaers” title_type=”h3″ page_title_type=”v1″ title_align=”left”]

Jan Kempenaers, photographe belge, nous questionne sur la coexistence du naturel et de l’artificiel en prenant pour exemple les monuments érigés du temps de l’Ex-Yougoslavie communiste et qui, vides d’utilité et d’existence, ne sont voués qu’à s’effondrer.

Jan Kempenaers “Spomenik #13 (Korenica)”

Cette exposition automnale au Centre de la Topographie, se tiendra sous l’égide de l’artiste Gordon Matta-Clark, figure emblématique du mouvement artistique des années 1970. Fondateur du mouvement contestataire “Anarchitecture”, il reste, après sa mort, très connu pour ses découpes
de bâtiments abandonnés, en attente de destruction, et l’intérêt que suscitait chez lui l’imbrication des étaiements qui recouvraient les façades de haut en bas et auquel cet artiste allemand a consacré d’importantes séries photographiques.

Du 18 septembre au 25 octobre 2014, ce sont les thèmes de l’ordre et du chaos, de la pérennité et de l’éphémère, de l’abandonné et du devenir, qui seront abordés sur le thème de l’architecture et de ses systèmes constructifs, à travers une série d’œuvres alliant les photographies, vidéos et sculptures et nous entraînant dans une réflexion sur l’avenir de notre société contemporaine et les relations que nous entretenons avec elle.

Topographie de l’art
15 rue de Thorigny 75003 Paris

www.topographiedelart.com

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (2)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Nicolò Degiorgis - Eurotunnel

Nicolò Degiorgis : Eurotunnel à l’Institut culturel italien

L’exposition Eurotunnel, fruit de la résidence de Nicolò Degiorgis à l’Institut culturel italien de ...

Rieko KOGA ichi go ichi é à la galerie NIivet-Cazon

Malgré la grande distance entre Tokyo et Paris, environ 9730 kilomètres, j’ai pu vous rencontrer ...

Calligraphie hebraique

Calligraphie hébraïque, l’art de l’écriture

Les ateliers de calligraphie hébraïque organisés par Fabriano Boutique seront animés par l’artiste Michel ...